Claude Puel
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
GALERE VERTE

ASSE – OL (0-5) : le derby, le Mercato, la fin de saison... Puel assène ses vérités

Sonné après le derby, le coach de l'ASSE tenait à remobiliser ses troupes avant deux matches très importants à Nice et face à Nantes...

But ! : Claude, comment analysez-vous cette défaite contre Lyon (0-5) ?

Claude PUEL : C'est difficile. On ne peut pas exister en concédant quatre buts sur coups de pied arrêtés, comme on l'a fait. Ce n'est pas possible. On s'est très vite mis dans la difficulté, ça a facilité la tâche à Lyon. On a une belle première situation d'entrée à l'entame du match. Après on n'a pas su se mettre dedans, ils ont été meilleurs que nous techniquement.

La préparation du derby a été difficile avec le Covid. Est-ce une explication ?

C'est un fait. On a été beaucoup perturbés dans la préparation du match avec beaucoup de degrés de forme différents. Il a fallu composer. Mais là on n'a pas existé. Ce n'était pas suffisant pour espérer quelque chose même si notre préparation n'a pas été optimale.

Outre les coups de pied arrêtés, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ?

On n'a pas réussi à récupérer le ballon. On a été un peu sur les talons, on n'a pas défendu ensemble mais plutôt les uns après les autres. On n'a pas eu assez le ballon. Quand on subit autant de coups de pied arrêtés dangereux, c'est difficile d'exister. Là-dessus, on a été fautifs. Ce n'est pas une affaire de Covid ou de préparation tronquée. On n'a pas d'excuses. On est en colère contre nous-mêmes. On espérait un derby d'une autre tenue. On est très déçus, pour ne pas dire en colère.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Nice, ce sera très important. Il faut oublier ce derby, il n'y a pas grand chose à en retenir »

Cette défaite risque d'être difficile à digérer...

C'est une défaite qui fait mal car c'est un derby. On ne l'accepte pas. Mais il faut passer à autre chose et bien se préparer, remettre notre jeu en place et notre récupération collective, une bonne agressivité. On a  besoin de retrouver nos sensations.

Pourquoi avoir fait jouer Neyou en n°10 plutôt qu'Aouchiche ou Boudebouz ?

C'était un choix. Si on avait des joueurs indispensables, ils seraient systématiquement sur le terrain. Tout le monde a eu l'occasion de se montrer depuis le début de saison.

Espérez-vous des retours pour Nice ?

Il devrait y en avoir, oui. En retrouvant la majorité de l'effectif, ça permettra de travailler dans la semaine un peu plus normalement et de bien préparer ce match. J'espère qu'on va se remettre les idées à l'endroit. Nice, ce sera très important. Il faut oublier ce derby, il n'y a pas grand chose à en retenir.

Pensez-vous pouvoir renforcer l'effectif d'ici la fin du Mercato ?

On verra. On travaille depuis pas mal de temps sur plusieurs dossiers. Malheureusement, on n'est pas suffisamment attractifs, notamment sur le volet financier, puisque différents joueurs signent ailleurs. Notre marge de manœuvre financière n'est pas suffisante.

 

Pour résumer

Puel vit des heures difficiles à l'ASSE après l'humiliation du derby

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS