Fumigènes lors du match ASSE-Angers
Fumigènes lors du match ASSE-AngersCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ÇA FAIT MAL

ASSE, OM : les sanctions de la commission de discipline sont tombées !

Ce soir, la commission de discipline de la LFP étudiait notamment les débordements des supporters de l'ASSE lors de la réception d'Angers (2-2) le 22 octobre et de l'OM au cours du Clasico (0-0) du 24.

Zapping But! Football Club ASSE : Adao Carvalho, troisième actionnaire des Verts, brise le silence

C'était le jour tant redouté par les dirigeants stéphanois et marseillais. La commission de discipline de la LFP profitait ce mercredi de la trêve internationale pour se pencher pour les incidents survenus à Geoffroy-Guichard et au Stade Vélodrome lors de la 11e journée. Pour rappel, le vendredi 22 octobre, les ultras de l'ASSE avaient craqué de très nombreux fumigènes au moment de l'entrée des deux équipes, occasionnant un report d'une heure du coup d'envoi car l'un des filets des buts était troué. Deux jours plus tard, pour la réception de l'ennemi juré, les supporters marseillais avaient brandi un tifo insultant contre la Ligue, craqué des fumigènes et lancé des projectiles sur les joueurs parisiens à chaque corner, l'un d'entre eux ayant même pénétré sur la pelouse pour arrêter Lionel Messi sur une action.

Pour l'OM, il a été décidé un match à huis clos. C'est fort mais les Phocéens risquaient un point de retrait suite aux incidents survenus à Angers. Pour l'ASSE, également un match à huis clos, mais qui a déjà été purgé contre Clermont. En revanche, les deux kops seront fermés pour deux  rencontres et les supporters stéphanois seront interdits du prochain déplacement.

La commission de discipline n'a pas rigolé

Comme attendu, l'ASSE et l'OM ont pris cher suite aux incidents de la 11e journée, qui avait vu les ultras stéphanois provoquer un retard du coup d'envoi du match et leurs homologues marseillais jeté des objets sur les joueurs du PSG.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet