ASSE : présidents, cadres, jeunes, supporters, les Verts au révélateur (3/3)
Credit Photo - Icon Sport
par Benjamin Danet
Jugements

ASSE : présidents, cadres, jeunes, supporters, les Verts au révélateur (3/3)

Alors que l'ASSE vit une fois encore une saison difficile, et que les bons résultats du passé ne constituent plus que de vagues souvenirs, nous avons décidé de noter les différentes composantes du club. Dirigeants, joueurs, supporters, personne n'y échappe.

Zapping But! Football Club ASSE : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

Les supporters : 16/20

Ils, du moins les Magic Fans, étaient à la Une de But! Sainté la semaine dernière. Logique au regard de leur formidable action avant le match face au Stade de Reims. Les Green Angels, qui comme les Magic se sont rendus à l'Etrat il y a quelques semaines pour rappeler certaines vérités aux joueurs, répondent aussi présent en de rares occasions. Rares car depuis la pandémie de Covid-19, l'âme du chaudron ne peut plus vivre sa passion en soutenant ses joueurs, à domicile comme à l'extérieur. Reste une évidence : les supporters du club sont là quand il faut. C'est tellement une évidence saison après saison qu'on pourrait presque ne plus s'en féliciter. Tel est le danger. L'ASSE dispose d'un 12e homme parfait. Et c'est justement pour ça qu'il faut sans cesse le souligner. 

Encadré : Ceux que l'on n'a pas noté...

Service commercial, secteur communication, staff médical, la rédaction de But! Sainté aurait également pu notre ces diverses activités. Problème, leur exposition à la face du public est limitée et surtout complexe à juger. Longtemps montré du doigt, et notamment lorsque Christophe Galtier était l'entraîneur, le staff médical est beaucoup moins confronté cette saison aux blessures en tous genres. Petite pique, néanmoins, à l'attention du préparateur physique Thierry Cotte, en provenance de Grèce et du directeur sportif François Modesto à qui Yann M'Vila aurait confié qu'il "n'avait plus vu ses abdos depuis quatre ans..." Contrairement à la saison passée, ou certains cadres ne s'entraînaient pas et affichaient leurs limites (physiques) en plein match, les Verts ont semblé plus frais cette saison. Jamais à la ramasse physiquement. 

Le secteur communication, lui, se limite au minimum syndical. Relaie basiquement les informations sur le site du club, ainsi que sur les réseaux sociaux, en faisant preuve de beaucoup moins d'originalité que chez certains concurrents de Ligue 1. Peu de choses à souligner en somme et lorsque certains contenus valent (parfois) le dé"tour, ils sont aussitôt mis sur la chaîne payante du club. Le secteur commercial, enfin, n'est que peu exposé au grand public. Et donc à la presse.