ASSE - Rachat : le prince cambodgien arrive avec du très lourd, le dénouement serait proche !
Les supporters de l'ASSE en fusionCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
EMPIRE

ASSE - Rachat : le prince cambodgien arrive avec du très lourd, le dénouement serait proche !

Le projet de rachat de l’ASSE du prince cambodgien Norodom Ravichak serait porté par des investisseurs chinois dont la surface financière conséquente ne se dément pas.

Zapping But! Football Club MHSC - ASSE : Le brief d'avant match

La semaine qui s’ouvre pourrait être décisive au sujet du rachat de l’ASSE. Le site Warning Trading, spécialisé dans l’économie, affirme que le « gagnant sera connu ce vendredi » et dévoile des documents confidentiels autour du projet mis en avant par Norodom Ravichak. Dans ceux-ci, on apprend par exemple que le prince cambodgien est accompagné par plusieurs investisseurs chinois.

« En nous associant à l’AS Saint-Étienne, nous avons l’intention de connecter le club à notre réseau commercial et sportif en Chine et de pousser l’ASSE à un tout autre niveau, explique une lettre signée par Norodom Amarithivong, frère de Ravicahk et vice-président du Royal Future International, société liée au Royal Group, fond de gestion de la fortune royale cambodgienne. Grâce à nos relations étroites avec le ministère chinois des Sports et la Fédération chinoise de football, nous allons promouvoir la marque du football et du patrimoine de Saint-Étienne auprès d’un grand nombre de sociétés chinoises qui cherchent à développer leur image à l’étranger. »

Le souhait de Ravichak de racheter l’ASSE comme un tremplin pour promouvoir l’image de son pays à l’international semble donc se confirmer à travers ces informations. Pour ce faire, Amarithivong pourrait être accompagné par 17 très grosses entreprises et 22 marques chinoises comme les géants Haier, TCL, Xiaomi ou encore Huawei !
 

Ravichak seulement minoritaire ?

L’implication de tels groupes à la renommée mondiale pourrait avoir des retombées publicitaires très avantageuses pour les Verts. « Le sponsoring estimé s’élèvera à 5 millions de dollars pour la première année de coopération, et augmentera de 10 millions de dollars et plus chaque année pour atteindre 100 millions de dollars de sponsoring tout au long d’un plan sur plusieurs années », peut-on ainsi lire dans un autre document.

Dernier détail révélé par nos confrères, et non des moindres, Ravichak pourrait n’être qu’un partenaire financier minoritaire dans ce projet de reprise. Le prince cambodgien serait alors la figure de proue du projet de rachat de l’ASSE, laissant à ses partenaires le soin de le porter financièrement.

 

Pour résumer

Le projet de rachat de l’ASSE du prince cambodgien Norodom Ravichak serait porté par des investisseurs chinois dont la surface financière est plus que conséquente puisque plusieurs marques de renom sont acollées au projet.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert