ASSE : Ravichak a failli commettre un impair fatal à sa candidature
Geoffroy-GuichardCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
TROP BAVARD

ASSE : Ravichak a failli commettre un impair fatal à sa candidature

Il se confirme que l'entretien accordé par Norodom Ravichak à RFI n'a pas du tout plus à KPMG, chargé de la vente de l'ASSE. En effet, des accords de confidentialité existe et pour les avoir enfreints, le prince cambodgien a failli voir sa candidature passer à la trappe.

Zapping But! Football Club ASSE - Bordeaux: Le brief d'avant match

Dans son édition du jour, L'Equipe fait le point sur la vente de l'ASSE, expliquant qu'une avancée majeure a eu lieu mardi avec l'accès à la data room des projets d'Olivier Markarian et de Norodom Ravichak. Ce dernier revient de loin car, même si son offre est la plus alléchante aujourd'hui, il a commis une boulette qui montre bien qu'il n'est pas encore au courant des us et coutumes du monde du football…

« Alors que l’optimisme était de rigueur dans son entourage, il se serait envolé, au début de l’après-midi de mardi, peut-on lire dans L'Equipe à propos du prince cambodgien. KPMG lui aurait, dans un premier temps, refusé l’accès à la data room. En raison de la sortie médiatique du prince du Cambodge sur RFI dans la matinée ? Possible. Eu égard à la clause de confidentialité, une telle prise de parole publique est interdite. La situation se serait finalement débloquée dans la soirée. »

Ravichak a brisé la clause de confidentialité

Le prince cambodgien a failli voir son projet de reprise de l'ASSE passer à la trappe. La faute à l'interview qu'il a accordée à RFI à propos, justement de son ambition de redonner aux Verts leur lustre d'antan. Il a ainsi brisé la clause de confidentialité.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet