ASSE, RC Strasbourg : entre les Verts et le Racing, Corgnet ne peut choisir
Benjamin CorgnetCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
ANCIENS

ASSE, RC Strasbourg : entre les Verts et le Racing, Corgnet ne peut choisir

Ancien joueur de l'ASSE (2013-2017) et du RCSA (2017-2020), Benjamin Corgnet s'est confié avant l'affrontement des deux clubs chez nos confrères de Poteaux Carrés.

Libre de tout contrat depuis son départ d'Alsace, Benjamin Corgnet, qui cherche à rebondir, a pris le temps de s'exprimer avant le duel entre l'ASSE et le RCSA, samedi (21 heures), à Geoffroy-Guichard. Forcément, l'affiche est particulière pour le milieu offensif qui a porté les couleurs des deux clubs.

Entre ses deux anciennes formations, le coeur de Corgnet balance comme il l'exprime chez Poteaux Carrés. "C’est difficile de répondre à cette question car ce sont deux clubs qui m’ont marqué. J’en garde de très bons souvenirs même si tout n’a pas été rose pour moi à Sainté comme à Strasbourg. J’ai encore des copains dans les deux clubs, de moins en moins à Sainté car certains sont partis depuis. J’ai aussi des copains à Strasbourg. Du coup pour samedi je n’ai pas de préférence, je préfère botter en touche. Je serai partagé. J’espère juste que ce sera un beau match !"

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Corgnet a été marqué par les publics de l'ASSE et du RCSA

Forcément, au moment d'évoquer ses souvenirs dans les entités, Benjamin Corgnet a déclaré sa flamme pour les publics de la Meinau et de Geoffroy-Guichard. "Je trouve qu’il y a beaucoup de ressemblances au niveau de la ferveur, au niveau des supporters. Quand je suis parti de Saint-Etienne, j’avais l’idée de rejoindre Strasbourg avec ses supporters. Ça m’a parlé tout de suite car j’étais sûr de retrouver un peu en Alsace ce que j’avais connu dans le Forez. Cette ferveur est peut-être encore un peu plus forte à Saint-Etienne parce qu’il y a plus de monde en France qui supporte les Verts. Mais ces ambiances dans les deux stades, c’est quelque chose de top. Que ce soit Geoffroy ou la Meinau, ça fait partie des trois meilleures ambiances de France. Le Chaudron, y’a peut-être un tout petit truc en plus car je l’ai connu avec la Coupe d’Europe, avec les derbys." 

À la fin de son propos, Corgnet a délivré son ressenti avant la rencontre. "Je pense que ça peut être un match ouvert. On l'a montré l'an dernier, Strasbourg est une équipe difficile à jouer avec des individualités et beaucoup d'impact athlétique. Et quand ces mecs-là sont à 100%... C'est ce qui a manqué au début de saison. Cela peut être un bon match, je pense que cela peut être un peu fermé au début et que ça peut se décanter au fur et à mesure du match. Je vois bien un match nul. Les buteurs ? Je ne sais pas."

Benjamin Corgnet juge son bilan avec l'ASSE

Le bilan que je fais est mitigé. J’aurais aimé apporter plus et jouer davantage. Je considère que ma première saison a été bonne. J’ai eu du temps de jeu, j’ai marqué sept buts.

Quand je suis arrivé à Sainté, on avait un peu changé de système de jeu pour me mettre en dix. Dès que c’était un peu compliqué pour moi, on passait tout de suite dans le système de jeu antérieur. Mais je m’en suis plutôt bien sorti cette première saison en vert.  

Ma deuxième année a été plus compliquée. J’ai un peu moins joué, j’ai eu quelques petits pépins. Quand tu n’es pas titulaire indiscutable et que t’as des petits soucis physiques, c’est difficile de s’imposer. Je n’ai jamais eu de grosse blessure, à chaque fois c’étaient des petites conneries d’une ou deux semaines. Mais quand tu n’es pas titu tu mets trois semaines à revenir, tu galères un peu.  

La troisième année c’était pareil, et à la fin de cette troisième saison j’ai commencé à être écarté. Je savais que ma dernière saison allait être difficile mais j’avais à cœur de ne pas finir sur ça, j’ai réussi à réapparaître sur la fin de saison. J’avais à l’époque rien qui ne me disait non plus…