Angelo Fulgini (SCO Angers)
Angelo Fulgini (SCO Angers)Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
INCIDENTS

ASSE – SCO Angers (2-2) : un cadre angevin n'était pas rassuré par la colère du Chaudron

Pour Angelo Fulgini, rien n'aurait pu empêcher les supporters de l'ASSE de rentrer sur la pelouse vendredi s'ils l'avaient voulu.

Zapping But! Football Club L'AS Saint-Etienne : La question du jour

Si Paul Bernardoni n'a pas spécialement fait cas des incidents d'ASSE – Angers (2-2) qui ont retardé le coup d'envoi du match (« Honnêtement je ne vais pas en faire tout un plat, sinon ce serait remettre de l'huile sur le feu. Ca ne sert à rien »), du côté d'Angelo Fulgini on est un peu plus dur à l'égard du public stéphanois, déçu des résultats et réclamant la démission de Claude Puel.

L'envahissement aurait pu être incontrôlable selon Fulgini

Dans les colonnes de Ouest-France, l'ancien Valenciennois a clairement fait part de ses peurs quant à une situation qui aurait pu encore plus déraper : « Si 10 000 supporters envahissent la pelouse, ce ne sont pas 10 stadiers et les CRS qui vont les stopper. On peut comprendre la frustration des supporters stéphanois. Mais en arriver à jeter des choses sur le terrain, ça gâche un peu la fête ».

Fulgini craignait pour la sécurité à Saint-Etienne

Estimant que les forces de dissuasion étaient en sous effectif lors d'ASSE - Angers vendredi soir, Angelo Fulgini a beau comprendre la frustration des supporters des Verts il estime que ces derniers "gâchent un peu la fête".