ASSE : Son but contre Strasbourg, le coaching de Puel, l'OM... Denis Bouanga en dit plus
Denis BouangaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS

ASSE : Son but contre Strasbourg, le coaching de Puel, l'OM... Denis Bouanga en dit plus

Buteur et décisif sur l'action du second but de la victoire de l'ASSE contre Strasbourg (2-0), Denis Bouanga espère avoir trouvé le déclic après un été poussif.

But ! : Denis, on a senti du soulagement après votre penalty transformé contre Strasbourg...

Denis BOUANGA : J'en avais besoin ! Ça faisait un moment que j'avais pas fait trembler les filets. En plus, on gagne. C'était un match difficile. Ça va me faire du bien. Et collectivement, j'espère qu'on va continuer comme ça.

Vous étiez passé à côté contre Lorient...

Oui. C'était pas terrible... Mais là, je sens que ça commence à revenir. Je retrouve des jambes. Et ce match ne peut me faire que du bien.

Cette victoire vous a propulsé en tête du championnat...

C'est anecdotique. On ne va pas penser à ça. On est sur une bonne dynamique mais il ne faut pas s'enflammer non plus. Ce n'est que le début.

Comment abordez-vous le déplacement à Marseille, jeudi ?

On va essayer de continuer comme ça, dans cet état d'esprit là. Surtout, il ne faudra pas perdre. On ira à Marseille pour prendre les trois points mais il faudra au moins en ramener un pour ne pas casser la dynamique.

Comment le groupe a-t-il réagi aux propos de Wesley Fofana ?

On est en période de Mercato. Tout le monde peut être amené à partir. Quand il y a des sollicitations, on essaie de les mettre de côté en rentrant sur le terrain. Wesley sait ce qu'il fait. Là, il est à Saint-Etienne. Il a un contrat. Mais on ne sait pas ce que l'avenir réserve.

Le coach loue l'état d'esprit du groupe...

C'est vrai que tout le monde est vraiment dedans. On l'a vu contre Strasbourg. Les entrants ont apporté. Tout le monde est présent. C'est bon pour la suite.

Vous avez joué à droite le plus souvent...

Je suis plus à l'aise à gauche. A droite, j'ai un peu de mal. Ça se voit. Mais je m'adapte. Je travaille. Avec le temps ça va arriver.