ASSE : un ancien club partenaire taille Romeyer et Caiazzo
Roland Romeyer et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUES

ASSE : un ancien club partenaire taille Romeyer et Caiazzo

Le directeur général du GF38, Max Marthy, n'a pas apprécié le passage à 18 clubs de la L1 et l'a fait savoir en critiquant les clubs déficitaires dont fait partie l'ASSE, pourtant partenaire des Isérois entre 2011 et 2013.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le joli coup Pape Cissé

Directeur sportif à succès de Grenoble (1997-2006) puis de Tours (2007-13), Max Marty est désormais directeur général du GF38, pensionnaire de Ligue 2. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas apprécié que l'élite passe à 18 clubs à l'horizon 2023. Dans un entretien au Dauphiné Libéré, il n'a pas hésité à critiquer les écuries de L1 déficitaires, citant notamment l'ASSE, qui a pourtant été partenaire des Isérois entre 2011 et 2013. Roland Romeyer et Bernard Caiazzo apprécieront…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Saint-Etienne n'a qu'à mieux gérer…"

"La L1 à 18 clubs est une mauvaise nouvelle. Le foot doit complètement mailler le territoire. 20 clubs aujourd’hui en France, cela permet à des joueurs qui ne sont pas les meilleurs à 14 ou 15 ans – je pense à des Olivier Giroud, des Laurent Koscielny – qui ne sont pas conservés par leurs clubs à cet âge-là de devenir meilleurs quand ils sont adultes ailleurs. En réduisant le nombre de clubs au plus haut niveau, en oubliant la ruralité, c’est une vraie problématique. On a une télévision qui devient inquisitrice et qui veut définir le produit. Aujourd’hui, on a vu avec la SuperLigue que ça a fait pshit et on veut faire la même chose avec le foot français. Je ne suis pas contre une L1, une L2 et une L3 à 18 clubs. Mais il faut repenser le sujet. Là, on nous tord le bras. Si on nous explique et qu’on comprend, pourquoi pas."

"Là, on nous dit qu’il faut libérer des créneaux et des dates car il y aura un 4e club français en Ligue des Champions. Mais un club de L2 qui va faire que 35 matchs dans une saison, ce n’est pas assez pour vivre alors que les gros clubs en font 60 ! Ce n’est pas raisonnable comme fonctionnement. On parle aussi du déficit du foot français de 1,2 milliard d’euros. Sur cette somme, il y a certes 600-700 millions qui n’ont pas été donnés par Mediapro. Et le reste ? Ce sont 7 clubs de L1 qui font 95% de la dette ! Et maintenant on doit tout réformer pour ces clubs-là… Nantes n’a qu’à mieux gérer, Bordeaux, Saint-Etienne, OM, PSG, Lille… Moi je suis prêt à vivre avec moins d’argent, on s’organisera autrement, on développera d’autres ressources."

"La L1 à 18 clubs est une mauvaise nouvelle. Le foot doit complètement mailler le territoire. 20 clubs aujourd’hui en France, cela permet à des joueurs qui ne sont pas les meilleurs à 14 ou 15 ans – je pense à des Olivier Giroud, des Laurent Koscielny – qui ne sont pas conservés par leurs clubs à cet âge-là de devenir meilleurs quand ils sont adultes ailleurs. En réduisant le nombre de clubs au plus haut niveau, en oubliant la ruralité, c’est une vraie problématique (…). On a une télévision qui devient inquisitrice et qui veut définir le produit. Aujourd’hui, on a vu avec la SuperLigue que ça a fait pshit et on veut faire la même chose avec le foot français. Je ne suis pas contre une L1, une L2 et une L3 à 18 clubs. Mais il faut repenser le sujet. Là, on nous tord le bras. Si on nous explique et qu’on comprend, pourquoi pas. chevron_right À lire aussi Officiel : La L1 passera prochainement à 18 clubs Là, on nous dit qu’il faut libérer des créneaux et des dates car il y aura un 4e club français en Ligue des Champions. Mais un club de L2 qui va faire que 35 matchs dans une saison, ce n’est pas assez pour vivre alors que les gros clubs en font 60 ! Ce n’est pas raisonnable comme fonctionnement. On parle aussi du déficit du foot français de 1,2 milliard d’euros. Sur cette somme, il y a certes 600-700 millions qui n’ont pas été donnés par Mediapro. Et le reste ? Ce sont 7 clubs de L1 qui font 95% de la dette ! Et maintenant on doit tout réformer pour ces clubs-là… Nantes n’a qu’à mieux gérer, Bordeaux, Saint-Etienne, OM, PSG, Lille… Moi je suis prêt à vivre avec moins d’argent, on s’organisera autrement, on développera d’autres ressources."

Pour résumer

L'ASSE et le GF38 ont été partenaires entre 2011 et 2013 mais cela n'empêche pas le DG isérois, Max Marthy, de critiquer la gestion des dirigeants stéphanois.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet