Ryad Boudebouz
Ryad BoudebouzCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
UNION SACREE

ASSE : un cadre de Dupraz lance un appel au peuple vert avant Metz

Dans un entretien accordé à RMC, Ryad Boudebouz a confié sa détermination à éviter la descente en L2, encensé Pascal Dupraz et lancé un appel au peuple vert...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Longtemps lanterne rouge, scotchée à 12 points après la 20e journée, l'ASSE a enfin décollé en enregistrant trois victoires et un nul. Une série qui lui a permis de remonter à la 18e place, puis à la 16e, avant de s'incliner à Paris (1-3). Malgré cette défaite, logique, il y a du mieux chez les Verts et Ryad Boudebouz a expliqué ces progrès dans un entretien accordé à RMC. « On travaille sur les petits détails qui nous ont fait perdre pas mal de matches lors de la phase aller, a confié l'Algérien. On est en progrès. Il y a l'apport des recrues, qui font du bien, avec beaucoup leur fraîcheur et leurs qualités. Il y a plus de concurrence dans le groupe, cela tire tout le monde vers le haut. Quand tu sens ta place menacée sur le terrain, tu fais plus. Et tu as aussi l'arrivée du staff, du coach et de Baptiste Hamid. Ils amènent autre chose. Le groupe est très réceptif au discours du coach. »

« C'est bien de se sentir protégé par son coach »

Boudebouz l'avait dit après la victoire à Clermont (3-2) : il apprécie le management de Pascakl Dupraz, qualifié de « deuxième papa », par lui comme par Lucas Gourna. « J'ai connu pas mal de coachs dans ma carrière et je pense que c'est le plus transparent, soutient-il. Ce qu'il nous dit, il le dit aussi aux journalistes. Il ne se cache pas, il assume les responsabilités. Et il nous protège. C'est bien de se sentir protéger par son coach. Il nous dit qu'il nous admire. Tu sens qu'il t'aime. Il y a beaucoup de médias, de réseaux sociaux, qui se permettent de dire des choses sur les joueurs. Mais lui est là, il te protège de tout ça. »

« Le coach a bien vu qu'il y avait de la qualité dans le groupe et qu'on était capable de se maintenir. Il est convaincu qu'on va le faire »

Protecteur, Dupraz. Et à la lecture des propos de Boudebouz, on comprend bien que le style du Savoyard tranche avec celui de son prédécesseur, Claude Puel... « On a besoin de se sentir en confort et d'être aimés pour être performants. 80% des joueurs dans un groupe ont besoin de ça. Et aujourd'hui, certains coachs l'oublient et ne veulent que la performance et l'esprit travail. Ça peut faire défaut dans un groupe. Dans les moments difficiles dans les matchs, tu penses à son discours, à tout ce qu'il te dit en dehors et t'as envie de faire plus. Je fais partie de ces joueurs qui ont besoin de se sentir aimés pour être très performants. Lui, c'est ce qu'il nous amène. Aujourd'hui, ça marche. » L'ASSE en recueille les fruits, et même si sa situation reste précaire, un vent d'optimisme souffle par rapport à son maintien, ce qui n'était pas le cas fin2021. « Sincèrement, j'espère qu'on va le faire, qu'on va se maintenir pour le club, pour tous ces gens qui viennent au stade, pour ce coach et pour les salariés du club. Ça ferait mal... À cause de nous, beaucoup de gens vont perdre leur travail si on ne se maintient pas. Et je ne veux pas faire partie de ça ! Le coach a bien vu qu'il y avait de la qualité dans le groupe et qu'on était capable de se maintenir. Il est convaincu qu'on va le faire et il ne nous le dit pas pour qu'on prenne confiance. Il a envie, il a confiance en lui et il a confiance en nous. »

« Metz, c'est un match à 6 points »

Enfin, Ryad Boudebouz a évoqué l'apport du public du Chaudron lors des derniers matches et lancé un appel au 12e homme pour le match face à Metz, ce dimanche. « Le public, je ne sais pas s'il s'en rend compte, mais pour nous, c'est un appui de malade sur le terrain, a soutenu le n°7 des Verts. Ce public te fait gagner 7 à 10 points sur une saison. Le prochain match à domicile, c'est contre un concurrent direct, Metz, il faut que le stade soit plein ! Même si avec nos performances, certains ont peut-être moins envie de venir... il faut que le Chaudron brûle, qu'on prenne des points et qu'on se maintienne. C'est une force incroyable pour nous dans une situation comme celle-ci. Cet appel, je le fais en toute honnêteté. On a vraiment besoin du stade plein, des kops pleins, de tout le monde, pour pouvoir se maintenir. Metz, c'est un match à 6 points. »

Pour résumer

« Le public, je ne sais pas s'il s'en rend compte, mais pour nous, c'est un appui de malade sur le terrain, soutient Boudebouz. Ce public te fait gagner 7 à 10 points sur une saison. Le prochain match à domicile, c'est contre un concurrent direct, Metz, il faut que le stade soit plein ! Même si avec nos performances, certains ont peut-être moins envie de venir... il faut que le Chaudron brûle, qu'on prenne des points et qu'on se maintienne. C'est une force incroyable pour nous dans une situation comme celle-ci. Cet appel, je le fais en toute honnêteté. On a vraiment besoin du stade plein, des kops pleins, de tout le monde, pour pouvoir se maintenir. Metz, c'est un match à 6 points. »

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.