Claude Puel
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
PEPINS

ASSE : un mal récurrent frappe l'équipe de Claude Puel cette saison

Face à Troyes dimanche, Claude Puel devrait aligner une onzième défense différente en 14 journées de Ligue 1. Une instabilité chronique qui n'aide pas les Verts à se bâtir une assise défensive solide.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur la gestion de l'espoir Bilal Benkhedim

Si une équipe se bâtit sur la qualité de son socle défensif, on ne peut pas franchement dire que les Verts sont de bons élèves en Ligue 1. Avec 28 buts encaissés en 13 journées, Saint-Etienne dispose de la pire défense de l'Hexagone, incapable de réaliser le moindre clean-sheet jusqu'à maintenant. Si on peut s'émouvoir des départs de taulier comme Mathieu Debuchy et Pape Abou Cissé l'été dernier ou critiquer le manque de métier de leurs remplaçants désignés Yvann Maçon, Mickaël Nadé ou Saidou Sow, il est un autre souci qui marque quand on regarde les matchs de l'ASSE : l'arrière-garde stéphanoise est instable.

C'est simple, si Saint-Etienne disposait d'une défense assez claire avec un turn-over mesuré sur les cinq premiers matchs de la saison, les aléas des blessures et suspensions ont fait que sur chacun des huit matchs suivants, Claude Puel a été contraint de bricoler ou changer de l'animation en passant à une défense à cinq avec Denis Bouanga en piston droit pour composer l'absence d'un spécialiste du poste.

Nadé – Kolo, charnière inédite face à Troyes

Claude Puel
INFOGRAPHIE : un problème de stabilité chronique.Credit Photo - @But! Saint-Etienne

Dans l'Aube dimanche prochain, l'infirmerie affiche encore complet dans ce secteur sensible. Il manquera Harold Moukoudi et Saidou Sow, victime d'un souci musculaire en sélection. Une absence auquel il faudra ajouter la suspension du capitaine Mahdi Camara, qui s'était stabilisé à droite de la défense sur les derniers matchs pour pallier aux soucis physiques de Maçon et/ou à l'absence d'un latéral gauche disponible obligeant l'ancien Dunkerquois à basculer.

Dans un secteur où les repères sont souvent gages de solidité, l'ASSE doit régulièrement rebâtir en partant de zéro. Face à l'ESTAC, il faut s'attendre au retour d'Yvann Maçon à droite, à la constitution d'une charnière inédite composée de Mickaël Nadé et Timothée Kolodziejczak et à la possible seconde titularisation de rang de Gabriel Silva (à moins que Miguel Trauco de retour plus tôt que d'habitude de sélection soit apte à démarrer). En espérant que, pour une fois, les quinze jours de repos forcés de la trêve internationale auront permis au quatuor de se trouver une complémentarité. Les Verts attendent toujours leur premier clean-sheet.

La défense de l'ASSE trop instable pour être solide

Si l'ASSE dispose de la pire défense de Ligue 1 avec 28 buts encaissés en 13 matches, l'instabilité chronique de ses membres est l'une des raisons de sa porosité. En 14 matches, Claude Puel aura aligné 11 défenses différentes dimanche à Troyes.