ASSE : un sauveur du LOSC et du RC Lens charge Caiazzo avec un gros dossier sur lui !
Luc DayanCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANTÉCÉDENTS

ASSE : un sauveur du LOSC et du RC Lens charge Caiazzo avec un gros dossier sur lui !

Luc Dayan a participé à l’arrivée de Bernard Caiazzo à la présidence de l’ASSE en 2003. L’ancien homme fort du LOSC et du RC Lens n’en garde pas un excellent souvenir.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le revenant Wahbi Khazri

Le projet de vente de l’ASSE occupe toujours autant les esprits. Après les dernières révélations du week-end, notamment sur la surface financière à posséder pour racheter le club forézien, Luc Dayan a été interrogé sur ce dossier sensible. Celui qui a réussi en son temps à sauver le LOSC et le RC Lens d’une chute qui leur tendait les bras connaît bien l’ASSE pour avoir participé à l’arrivée de Bernard Caiazzo à la tête des Verts en 2003. Il n’en garde d’ailleurs pas un souvenir impérissable.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Un geste de 30 000 euros qui reste en travers de la gorge

« Quand je viens d'être appelé sur le dossier de Lens, il y a un match amical de pré-saison déjà calé contre Saint-Étienne, rappelle Dayan chez Poteaux Carrés. Lens est en grosse difficulté financière, je demande à l'ASSE de faire un geste de 30 000€ et ils ne l'ont pas fait. On va sûrement revenir sur ma mission à Saint-Etienne mais voilà ... mon plus grand regret c'est d'avoir fait rentrer Caïazzo sur ce dossier-là. C'est le décalage entre le discours extérieur et ce qui se passe en réalité. Quand on est généreux, on ne fait pas semblant. »

 

« On ne peut pas dire qu'ils ont été mauvais sur toute la ligne »

Après avoir allumé Caiazzo, Dayan lui reconnaît ainsi qu’à Roland Romeyer quelques mérites à la tête de l’ASSE. « Il faut quand même voir que le club n'est pas redescendu depuis 2004, donc il ne faut pas leur jeter la pierre à 100%, poursuit-il. On peut dire tout ce qu'on veut, le club n'a pas déposé le bilan, il y a eu des moments difficiles mais ils ont trouvé des solutions via l'endettement. Ils ont été soutenus. Caïazzo est devenu quelqu'un d'influent à la Ligue, le club a pu utiliser sa position, son lobbying pour rentrer dans les instances. On ne peut pas dire qu'ils ont été mauvais sur toute la ligne. »
 

Pour résumer

Luc Dayan ne garde pas un excellent souvenir de sa collaboration avec Bernard Caiazzo lors de son ascension à la présidence de l'ASSE en 2003.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert