FC Nantes – ASSE (2-2) : les notes des Verts, accrochés pour la première fois cette saison !
La joie d'Yvann Maçon après son premier but en vert.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CARNET DE NOTES

FC Nantes – ASSE (2-2) : les notes des Verts, accrochés pour la première fois cette saison !

Dimanche après-midi, l'AS Saint-Etienne a partagé les points sur la pelouse du FC Nantes (2-2) à l'issue d'un match que les Verts pensaient tenir. Les notes des Stéphanois.

MOULIN (4) : Après trois clean-sheets, Jessy a encaissé ses premiers buts en Ligue 1 à l'issue d'un match frustrant où il n'a eu à composer qu'avec deux frappes cadrées des Canaris. S'il ne peut rien sur le but de Moses Simon, il fut moins irréprochable sur la réalisation, en renard des surfaces, de Renaud Emond.

MOUEFFEK (5) : Auteur d'un premier acte de bonne facture, dans la lignée de son entrée face à l'OM, le jeune défenseur a baissé de pied après son carton jaune pour contestation (42e). Il n'osait plus trop intervenir sur Moses Simon pour éviter la deuxième biscotte. Il a abandonné le Nigérian sur son but.

MOUKOUDI (4) : Remplaçant au pied levé d'un Fofana en tribune, l'ancien Havrais n'a pas la même complémentarité avec Kolo. Il est un peu moins juste dans l'alignement et, sur le second but, c'est lui qui dévie involontairement le cuir sur le poteau de Moulin.

KOLODZIEJCZAK (4) : Auteur d'un premier acte moyen, parfois en difficulté face à Kolo Muani, « Kolo » a failli provoquer un penalty pour une faute sur Ludovic Blas mais la VAR n'a pas bronché. En revanche, il est très mal aligné sur la réduction du score des Canaris.

MAÇON (6,5) : Serein pendant une grosse partie du match, l'ancien joueur de Dunkerque ajoute l'aspect offensif à sa panoplie. Contre Nantes, Maçon a inscrit un but sublime, une frappe enroulée dans la lunette (66e). Petit bémol de sa prestation : sa fin de match et l'action où il laisse partir Bamba (92e) qui aurait pu coûter cher. Sur la fin, on l'a senti très fatigué...

CAMARA (5,5) : En soldat du milieu de terrain, Mahdi a beaucoup couru. Il a parfois eu quelques prises de bec (avec Marcus Coco) mais il est surtout ce porteur d'eau combattif, maillon essentiel de l'équipe de Claude Puel.

YOUSSOUF (5), puis GOURNA-DOUATH (58e, non noté) : le « Zayd » n'est pas encore à son meilleur niveau, lui qui revient d'une longue indisponibilité. Cela s'est vu sur quelques passes et sa frappe envoyée dans les nuages en première période. Mais il a malgré tout fait son match jusqu'à sa sortie à l'heure de jeu.

NEYOU (7), puis SIDIBE (79e, non noté) : Le Camerounais continue d'étonner. Au milieu, on ne voit que lui. Face à Nantes, son activité débordante lui a valu de prendre beaucoup de coups mais également de sortir sur blessure (épaule) à dix minutes de la fin après une n-ième intervention rugueuse d'un « Jaune et Vert ». Avant cela, il s'était montré aux avant-postes pour délivrer une passe décisive à Adil Aouchiche. A cédé sa place au jeune Abdoulaye Sidibé, qui a eu l'occasion de disputer ses premières minutes.

BOUANGA (5), puis RIVERA (76e, non noté) : S'il avait bien démarré en créant le décalage pour Neyou sur l'ouverture du score (2e), le Gabonais a ensuite eu du mal à prendre le meilleur sur son chien de gardien Fabio. Finalement assez peu dangereux.

AOUCHICHE (7), puis MONNET-PAQUET (76e, non noté) : Avec Neyou, l'ancien Parisien a été le meilleur vert sur le pré. Auteur de son premier but dès la 2e minute, le gamin de 18 ans a fait beaucoup de mal à la défense des Canaris, les poussant souvent à la faute. C'est aussi lui qui s'arrache pour récupérer le ballon et le donner à Maçon sur le 2-0. Suppléé par « KMP », auteur d'un retour poussif et qui n'a pas franchement joué son rôle d'encadrant pour tenir le score.

NORDIN (5), puis HAMOUMA (58e, non noté) : Positionné en pointe de l'attaque, l'ailier ligérien a fait de son mieux, décrochant beaucoup et se procurant une belle double occasion (7e). Sorti boitillant et remplacé par un Hamouma présent sur l'action qui a amené le but de Maçon.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Conclusion :

Menant 2-0 à la 70e minute après avoir plutôt bien tenu les Canaris, l'ASSE a craqué sur la fin pour finalement partager les points. Un résultat frustrant pour la très jeune équipe de Claude Puel, très naïve sur les buts nantais et passée proche du 3-2 dans le money-time.