OGC Nice – ASSE (0-1) : Abi en sauveur, les notes des Verts à Nice
Saidou Sow et Kasper DolbergCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ENFIN !

OGC Nice – ASSE (0-1) : Abi en sauveur, les notes des Verts à Nice

L'ASSE se déplaçait ce dimanche à Nice où les protégés de Claude Puel, étrillés lors du derby contre Lyon (0-5) une semaine plus tôt, ont réussi à s’imposer grâce à un but de l’entrant Charles Abi en fin de rencontre, face à des Aiglons complètement transparents.

MOULIN (6) : Lors du naufrage contre Lyon, le successeur de Ruffier avait encaissé cinq buts tout en évitant une addition encore plus salée. A Nice, il n’a pas souvent été mis en danger. Incapables de cadrer un ballon en première mi-temps, les Aiglons l’ont à peine plus sollicité au retour des vestiaires hormis sur deux coups francs de Dolberg (65e) et Claude-Maurice (80e). Vigilant sur les coups de pied arrêtés, il a bien soulagé sa défense.

DEBUCHY (6) : Absent lors des deux derniers matches à cause du Covid, le capitaine des Verts avait décrété l'union sacrée avant le déplacement sur la Côte d'Azur. A l'Allianz Riviera, il a montré l’exemple en se portant d’entrée de jeu à l’attaque, délivrant quelques centres. Un état d’esprit irréprochable et 1 seule défaite en 12 titularisations pour lui cette saison, ça ne vaudrait pas une petite prolongation ?

MOUKOUDI (6) : Pour son retour après avoir été touché lui aussi par le Covid, l'international camerounais s’est montré solide. Dolberg n’aura pesé que par ses déviations dos au but. Averti pour avoir ceinturé le Danois (41e).

SOW (6) : Préféré à Kolodziejczak, catastrophique lors du derby, le jeune guinéen, qui avait été à son avantage lors de sa dernière titularisation à Strasbourg, a encore fait bonne impression. Sérieux et appliqué. Un bon retour pour contrer Daniliuc (60e).

TRAUCO (6) : Le Péruvien enchaîne les matches à son poste de latéral gauche. Après sa bonne fin d'année 2020 et dernières prestations moins abouties, il a fait bonne garde. Les Niçois sont rarement passés de son côté. Et c’est lui qui a servi Abi sur le but de la victoire.

NORDIN (5), puis MONNET-PAQUET : Milieu droit, Nordin a délivré deux bons centres pour Hamouma (22e) et Bouanga (42e) en première mi-temps. Mais c’est à peu près tout. Aucune occasion à son actif jusqu’à son remplacement par MONNET-PAQUET.

CAMARA (6) : Le couteau suisse des Verts avait donné satisfaction lors des deux derniers matches en défense centrale, malgré les défaites. A Nice, il a retrouvé sa place, au milieu, où son duo avec Neyou a offert un bon équilibre à l'équipe. Toujours aussi précieux dans son pressing et son agressivité.

NEYOU (6), puis GOURNA : Passé à travers lors du derby dans un rôle inédit de meneur de jeu, Neyou est redescendu d'un cran. Dans le 4-4-2 mis en place par Puel, il a fait parler son abattage et sa technique, même s’il gagnerait parfois à lâcher un peu plus vite son ballon. Remplacé par GOURNA, qui s’est mis au diapason en apportant son agressivité.

AOUCHICHE (6), puis ABI : Aouchiche a retrouvé une place de titulaire après avoir pas mal mangé du banc ces dernières semaines. Milieu gauche, il a fait parler sa qualité de passe en début de rencontre en servant Hamouma (9e) et Nordin (22e). Puis avec une belle ouverture pour la tête de Bouanga (75e) avant de céder sa place à ABI, venu délivrer l’équipe sur le centre de Trauco. Un but de renard des surfaces, ô combien important.

HAMOUMA (4) : En pointe, Hamouma a été remuant. L’envie de bien faire était là, évidente, mais il s’est emmêlé les pinceaux sur sa première frappe (9e) avant d’expédier la deuxième dans les nuages (22e). La finition lui a fait défaut, avec encore une frappe enroulée du gauche au dessus (47e). Son coup franc tout mou dans les bras de Benitez a été la seule frappe cadrée des Verts (83e)… avant celle d’Abi.

BOUANGA (4) : Aux côtés d’Hamouma, Bouanga a péché à la finition lui aussi en ne cadrant pas trois têtes (32e, 42e, 75e) et en dévissant complètement ses frappes (37e, 71e). Vraiment pas en réussite…