Christophe Galtier et Andy Delort
Christophe Galtier et Andy DelortCredit Photo - Icon Sport
par Fabien Chorlet
RÉACTIONS

OGC Nice - ASSE : Galtier reconnaît une part de chance et s'emporte après le chant de ses supporters sur Sala

Après la victoire renversante de son équipe face à l'ASSE (4-2), l'entraîneur de l'OGC Nice, Christophe Galtier, avait des choses à dire.

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

Mené 2-0 à la mi-temps, l'OGC Nice a renversé ce mercredi l'AS Saint-Etienne (4-2), en match en retard de la 36e journée de Ligue 1. Après la rencontre, l'entraîneur des Aiglons, Christophe Galtier, a livré son sentiment sur la victoire des siens. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OGC NICE

"Si c'est pour insulter des morts, qu'ils restent chez eux !"

"C'était un drôle de match, avec une première période très mauvaise. On a jamais mis de rythme, d'accélération. On a perdu tous nos duels. On se doutait tous qu'il y aurait un temps pour se remettre dans le rythme mais de cette manière là. C'est la première fois que je vois l'équipe comme ça sur une période. Vous avez ensuite la mi-temps, notre capitaine a pris la parole, Jean-Clair Todibo également. Ils ont fait le travail qu'il fallait faire. Je suis resté dans ma bulle pour repositionner certaines choses qu'on avait travaillé. Je leur avais dis l'importance du troisième but, ils ont été capables de renverser les choses. On est évidemment chanceux sur le premier but, ça inverse la tendance. Il y avait un enjeu important du côté de Saint-Étienne. On n'attend pas de cadeau de qui que ce soit. Il va falloir sortir les gros matchs", a confié Christophe Galtier avant de pousser un coup de gueule contre les supporters qui ont entonné le chant choquant envers Emiliano Sala.

"Je n'ai pas d'adjectif pour définir ce que j'ai entendu. Une des premières réactions dans le vestiaire, ça n'a pas été des chants, des cris de joie, ou un soulagement. C'était de parler de ce que les joueurs ont entendu. Au nom de mon vestiaire, de mon staff technique, de mon staff médical, des joueurs, on tient à présenter nos excuses à la famille d'Emiliano Sala et au FC Nantes. On peut entendre beaucoup de choses dans un stade, mais ces quelques personnes - et elles n'étaient pas que trois, si elles ne sont pas contentes, elles n'ont qu'à se présenter au camp d'entraînement et je leur dirai la même chose. On dit parfois que ce que l'on voit dans le stade est le reflet de la société : si c'est ça notre société, on est vraiment dans la merde ! Il y a aussi eu des insultes envers Mme Frappart. Ce n'est pas elle qui nous a fait perdre la finale... Pour moi, c'est surréaliste. Je n'ai pas de mots. Qu'ils restent chez eux. Qu'ils restent chez eux ! On ne peut pas entendre ça dans un stade. Si c'est pour insulter des morts, qu'ils restent chez eux ! Si c'est pour balancer des bouteilles, qu'ils restent chez eux ! On gagnera sans ces personnes-là."

Pour résumer

Après la victoire renversante de son équipe face à l'AS Saint-Etienne (4-2), en match en retard de la 36e journée de Ligue 1, l'entraîneur de l'OGC Nice, Christophe Galtier, avait des choses à dire.

Fabien Chorlet
Rédacteur
Fabien Chorlet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.