Bajic, ici face à Diallo, a vécu un cauchemar en deuxième mi-temps
Bajic, ici face à Diallo, a vécu un cauchemar en deuxième mi-tempsCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
DEROUTE

RC Strasbourg – ASSE (5-1) : les notes des Verts, étrillés à la Meinau

A 10 contre 11 pendant la deuxième mi-temps, l'ASSE à pris l'eau en Alsace. Une nouvelle défaite, la 6e lors des 7 dernières journées, qui pourrait laisser des traces...

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur la gestion de l'espoir Bilal Benkhedim

GREEN (non noté), puis BAJIC (3)

Sorti sur blessure à 2-0 après avoir heurté Ajorque, Green a laissé sa place au pauvre Bajic, qui a encore eu droit à un scénario catastrophe. Abandonné par sa défense, canardé par les attaquants strasbourgeois, le jeune portier a été aux premières loges pour assister à l'opération portes ouvertes de la seconde période. Une bonne parade devant Ajorque (52e).

CAMARA (2)

Le capitaine des Verts a joué latéral droit, mais cela s'est nettement moins bien passé pour lui que lors du derby face à Lyon (1-1). Devancé par Le Marchand sur l'ouverture du score, il a souffert et a été impliqué sur plusieurs autres buts. Pas si simple de ne pas jouer à son poste...

MOUKOUDI (2)

Puel l'imaginait en leader de défense, mais non. Vraiment pas. Match après match, l'ancien havrais ne fait regretter ni Saliba, ni Fofana, ni Perrin, ni même Pape Cissé. Et les Verts ont encore pris l'eau. Crocheté par Diallo sur le 5e but du Racing après avoir été devancé par Ajorque sur le 4e. Une « cata » !

NADE (2)

La L1, ce n'est pas le National. L'ancien joueur de QRM avait Ajorque, Gameiro et Diallo face à lui. Tous ont marqué et se sont bien amusés. Un marquage bien trop relâche sur deux buts alsaciens. Pas au niveau.

KOLO (2), puis DIEYE

Devinette n°1 : un coup à gauche un coup dans l'axe, je devais être un cadre alors que je sors d'une sale saison et que mon coach me prend, me met au placard, me reprend... Qui suis-je ? Timothée Kolodziejczak, bravo ! Impliqué sur deux buts. Remplacé par DIEYE, pour les grands débuts du jeune sénégalais en L1, dans des circonstances vraiment rêvées pour un baptême du feu...

NEYOU (2), puis KRASSO

Devinette n°2 : j'avais épaté à mon arrivée et je suis toujours le chouchou de mon coach alors que je n'apporte plus rien depuis des mois. Je suis, je suis ?? Neyouououou. 43 ballons touchés en 78 minutes sur la pelouse de la Meinau ! Remplacé par KRASSO, 8 ballons touchés en un quart d'heure.

YOUSSOUF (2)

Expulsé après avoir marqué contre son camp, Youssouf a vécu une soirée cauchemardesque à la Meinau.

NORDIN (3), puis GOURNA (3)

Milieu droit, Nordin a eu le mérite de provoquer le penalty transformé par Khazri. Blessé, il a cédé sa place dans foulée à GOURNA, qui s'est positionné en sentinelle. Et qui s'est mis au niveau de ses coéquipiers...

BOUDEBOUZ (3), puis HAMOUMA

On attendait beaucoup de Boudebouz après sa belle prestation lors du derby. Malheureusement, il n'a pas confirmé malgré de bonnes intentions. Une belle ouverture pour Bouanga (45e), mais il a mal tiré ses coups de pied arrêtés. Remplacé par HAMOUMA juste avant le but du 3-1. L'ancien caennais n'a rien fait.

BOUANGA (3)

Il aurait pu ramener l'ASSE à 2-2 juste avant la mi-temps (45e), mais non. De l'envie. Mais ça ne fait pas tout. Aucune différence et beaucoup de déchet, illustré par ses 23 pertes de balle.
 

KHAZRI (4), puis AOUCHICHE

En pointe, Khazri, auteur d'une « Madjer » (32e) sortie par Sels, s'est démené mais les ballons sont rarement arrivés jusqu'à lui. Il a transformé le penalty et est sorti à l'heure de jeu, remplacé par AOUCHICHE, inexistant, et dont on se demande chaque semaine un peu plus ce qu'il peut bien avoir d'une « pépite »...

 

Pour résumer

L'ASSE s'est lourdement inclinée à Strasbourg ce dimanche. Youssouf a marqué contre son camp et s'est fait expulser. Un penalty de Khazri juste avant la mi-temps a entretenu l'espoir mais au retour des vestiaires, les Verts ont pris l'eau, consolidant leur statut de lanterne rouge de L1.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS