Stade Rennais – ASSE (0-2) : Bouanga, son réveil au Roazhon Park au crible
Denis BouangaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
HOMME DU MATCH

Stade Rennais – ASSE (0-2) : Bouanga, son réveil au Roazhon Park au crible

S'il est en difficulté depuis le début de la saison, Denis Bouanga s'est montré remuant et décisif lors de la victoire de l'ASSE à Rennes (2-0), dimanche. Le Gabonais a inscrit son quatrième but. De bon augure pour sa fin de saison ?

Zapping But! Football Club ASSE : les enjeux de la rencontre face au FC Lorient

Les Verts ont mis fin à la malédiction sur la pelouse du Roazhon Park. Leur dernière victoire en terres bretonnes remontait au 4 février 2016. Et Denis Bouanga en est l'un des grands artisans. Omniprésent sur le front de l'attaque, l'international gabonais (26 ans) a réalisé un match plein. Ce qui n'était plus arrivé depuis quelque temps. Conscient de ses contre-performances, et déterminé à faire mieux, l'ex-Nîmois n'a pas tardé à le faire savoir sur le terrain. Il fut le premier à solliciter le portier rennais, Alfred Gomis, d'une frappe enroulée du pied gauche (19e). Et d'une frappe croisée du pied droit, à ras de terre, c'est le numéro 20 stéphanois qui est venu tromper l'ancien dijonnais pour ouvrir le score, suite à une transversale de Wahbi Khazri et un une-deux avec Yvan Neyou (27e). Son quatrième but de la saison.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Son premier but dans le jeu depuis cinq mois

Il fallait remonter au 23 décembre, et au déplacement à Monaco (2-2), pour retrouver trace de son dernier but. C'était sur penalty. Le meilleur buteur des Verts la saison passée (12 buts toutes compétitions confondues) reste loin de ses ratios précédents. Pourtant, il avait inscrit deux buts lors des trois premières journées. Face à Strasbourg (2-0), le 12 septembre, le Gabonais avait permis aux siens d'ouvrir le score sur penalty. Cinq jours plus tard, il avait une nouvelle fois trouvé le chemin des filets, en scellant le score à Marseille (2-0). Depuis ce match au Vélodrome, Bouanga n'avait plus inscrit le moindre but dans le jeu. Soit une période de cinq mois. A Rennes, le Manceau a retrouvé de sa superbe, en attestent ses 5 dribbles réussis.

Impliqué également sur le deuxième but

Dangereux à deux reprises en seconde période (58e, 87e), il s'est surtout illustré sur le deuxième but, en étant au départ de cette action, avec un ballon récupéré dans les pieds de Gboho. Un but qui est venu récompenser ses nombreux efforts défensifs : 11 duels gagnés, 3 interceptions et 1 dégagement. « Je veux bien parler de déclic pour Denis. J'espère que ça en sera un. On a besoin de lui à son meilleur niveau », a confié Claude Puel en conférence d'après-match. Sa prestation ne demande donc qu'à être confirmée. Dès samedi contre Reims, contre qui il avait été buteur la saison dernière (1-1) à Geoffroy-Guichard ?