Paul Bernardoni
Paul BernardoniCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CERTITUDES

ASSE : Bernardoni catégorique sur l'avenir des Verts

Avant et après le derby, Paul Bernardoni s'est voulu toujours aussi confiant par rapport à l'issue de la saison. Il n'imagine pas du tout l'ASSE descendre en L2...

Zapping But! Football Club ASSE : Les verts peuvent-ils éviter les barrages ?

Dans un entretien accordé à L'Equipe avant le derby, Paul Bernardoni avait affiché sa confiance pour la fin de la saison et le maintien de l'ASSE en L1. « J'ai vécu le maintien avec Nîmes. On ne comptait également que 12 points à la trêve. Je sais que tout est possible et que ça peut aller très vite. J'y crois à 2 000 % », avait expliqué le portier. Selon lui, son expérience nîmoise est un atout. « Avoir déjà vécu un maintien, c'est un vrai plus car cela m'a appris que si des mecs qui ne savent pas tirer au fusil ont tous un bon état d'esprit, tu as plus de chance de t'en sortir qu'avec des bons tireurs qui ont peur d'aller sur le champ de bataille.  N'avais-je pas plus à perdre en restant six mois sans jouer à Angers ? J'aime les challenges et celui-là ne me fait pas peur. Je suis monté dans un bateau qui tangue. Mais une fois dessus, je ne saute pas. S'il coule, je coulerai avec. Mais il ne coulera pas. »

« Un club comme ça ne peut pas descendre en L2 »

Une « positive attitude », à la sauce Dupraz, qui semble vraiment habiter le nouveau gardien des Verts... « On doit se protéger des gens négatifs qui peuvent te mettre dans le trou. Parfois, la famille et les amis le font par amour. Inquiets pour nous, ils ne se rendent pas compte de ce qu'ils disent. Le coach a un discours très positif. On ne va pas se laisser polluer et on va le faire. » Et vendredi dernier, après la défaite à Lyon (0-1), la 7e de rang pour les Verts en championnat, le n°50 a maintenu son discours, contre vents et marées. « En première mi-temps on n'y était pas. On est passés à côté. Mais il y a eu une belle réaction en deuxième. On aurait pu revenir au score. Personne ne lâche. Tout le monde y croit. Ça fait chaud au cœur. » Hormis une tête de Camara détournée par Lopes, l'ASSE se sera procurée très peu d'occasions au Groupama Stadium, et Bernardoni a évité une addition plus salée en s'interposant devant Aouar et Kadewere, mais cela ne l'a pas empêché d'ajouter : « Dans les attitudes, on y était. C'est frustrant. On a manqué de réussite, de réalisme, mais on n'était pas loin. Ça s'est joué sur des détails. On est jeunes. On a des lacunes à gommer. » Selon lui, impossible que l'ASSE tombe en L2... « Il reste 17 matches. On va continuer de cravacher. On va tout faire pour rester en L1, pour le club, les supporters. A nous d'être plus tueurs mais l'état d'esprit est là. Ça va tourner. Il ne peut pas en être autrement. On n'a pas le choix. On ne va rien trahir, mais c'est ce que j'ai dit après le derby. Je suis rentré dans le vestiaire après le match et j'ai dit : « les gars, on va se maintenir ».C'est un sacré challenge, hyper motivant. Un club comme ça ne peut pas descendre en Ligue 2. »

Pour résumer

« Il reste 17 matches. On va continuer de cravacher. On va tout faire pour rester en L1, pour le club, les supporters. A nous d'être plus tueurs mais l'état d'esprit est là. Ça va tourner. Il ne peut pas en être autrement. On n'a pas le choix. On ne va rien trahir, mais c'est ce que j'ai dit après le derby. Je suis rentré dans le vestiaire après le match et j'ai dit : « les gars, on va se maintenir ».C'est un sacré challenge, hyper motivant. Un club comme ça ne peut pas descendre en Ligue 2», a dit Bernardoni.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.