David Blitzer
David BlitzerCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE - La chronique d'Adrien Ponsard : « J'ai envie de faire confiance aux Américains »

Ancien attaquant des Verts, Adrien Ponsard nous donne son avis sur le début du nouveau projet avec Laurent Batlles et la possible vente à l'Américain David Blitzer.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

« La descente en Ligue 2 fait très mal, difficile de le nier. Mais peut-être que cette relégation était un mal pour un bien afin de repartir sur de nouvelles bases. Cela faisait trois saisons que l'équipe vivotait, survivait à l'arrache dans l'élite. Cette fois-ci, le couperet est tombé et Loïc Perrin (coordinateur sportif) s'est vite remis en ordre de marche pour reconstruire.

La première pierre a été posée avec Laurent Batlles. Un nouveau coach que j'appelais de mes vœux lors de ma dernière chronique. Pour moi, c'est le bon choix. Le meilleur choix qu'il y avait à faire. C'est quelqu'un qui a fait ses preuves autant avec la réserve de l'ASSE qu'avec Troyes qu'il a fait remonter en Ligue 1. Concernant Batlles, je n'ai finalement qu'un regret : qu'il ne se soit pas libéré trois semaines plus tôt de l'ESTAC. Cela nous aurait évité de perdre quelques mois avec Pascal Dupraz... Maintenant c'est le passé. Si on se tourne vers l'avenir, on ne peut que souhaiter de Laurent Batlles qu'il fasse le même super boulot avec l'équipe fanion des Verts. Ce que j'attends de lui : qu'il intègre des jeunes, qu'il fasse de bons choix dans le recrutement.. J'ai confiance en la nouvelle structure qui se monte avec cette association Perrin – Batlles. C'est primordial d'avoir ce lien de proximité entre les deux principaux décideurs du pôle sportif.

« Blitzer ? J'espère qu'il fera comme Frank McCourt en s'appuyant sur des gens du football »

A côté de ça, on voit que la vente du club avance. La semaine dernière, la délégation de David Blitzer était à l'Etrat afin de poursuivre son audit du club. Je ne sais pas trop quoi penser de cet Américain. Ce qui est sûr s'il reprend le club, c'est qu'il ne sera pas présent au quotidien à Saint-Etienne. J'espère qu'il fera comme Frank McCourt en s'appuyant sur des gens du football, du type de Pablo Longoria, pour diriger le club. Cela a fait ses preuves à l'OM. Pourquoi ça ne fonctionnerait pas comme ça à Saint-Etienne ?

En tout cas, je pense que la gouvernance Caïazzo – Romeyer a fait son temps. Je ne mets pas les deux dans le même panier. Pour moi, Roland Romeyer a fait le taf. Comme tout le monde, il a fait des erreurs mais il ne faut pas non plus tout mettre à la poubelle. Le résultat final est malheureux pour lui mais au moins il était toujours présent. Au contraire de Bernard Caïazzo qui n'est venu que deux fois sur les 3-4 dernières années. Depuis deux ans, on avait un fantôme et un président. Il est temps pour Roland Romeyer que ça se termine. Il est vraiment temps que l'ASSE passe sous pavillon américain.

« J'espère que ça ne sera pas un fiasco comme Bordeaux »

Qu'est-ce que David Blitzer peut nous apporter ? Un peu plus d'argent déjà, je l'espère. Avec lui, on va pouvoir remettre les comptes à flot et rembourser quelques crédits. Est-ce qu'il sera présent sur la durée ? Je l'espère. J'espère que ça ne sera pas un fiasco. Forcément, il y a toujours la crainte de vivre la même histoire que les Girondins de Bordeaux mais je pense quand même que le profil du repreneur a bien été étudié. Cela fait un moment que le club est en vente, un moment que les présidents reçoivent des propositions. Cet Américain a commencé les discussions bien avant la descente en Ligue 2 et quelque part, c'est rassurant. Oui, c'est un businessman plutôt qu'un passionné. Son profil ne plaira pas à certaines personnes à Saint-Etienne mais bon il faut aussi aller avec son temps. Le foot, c'est de l'argent. Si on n'a pas ça, on avance pas..

Avec David Blitzer, on est quand même sur un profil avec un peu d'expérience dans le football. C'est quelqu'un qui a des participations dans sept clubs, dont certains très connu. Je pense que cette galaxie de clubs peut être un atout pour Saint-Etienne. Surtout si Blitzer prenait l'envie de faire un réseau de recrutement commun. Je ne connais pas trop ce modèle de multipropriété de clubs mais j'ai envie de voir ça comme une force. J'ai envie de faire confiance aux Américains. Tout ce que je souhaite, c'est que l'ASSE ne végète pas de longues années dans les bas fonds de Ligue 2. »

La chronique ASSE d'Adrien Ponsard

Ancien attaquant des Verts, Adrien Ponsard nous donne son avis sur le début du nouveau projet avec Laurent Batlles et la possible vente à l'Américain David Blitzer. Notre chroniqueur a beaucoup de choses à dire sur la période actuelle.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.