ASSE – Mercato : Caïazzo brise également le silence dans le dossier Mohamed (Zamalek)
Bernard CaïazzoCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES

ASSE – Mercato : Caïazzo brise également le silence dans le dossier Mohamed (Zamalek)

Face à la tournure des évènements dans le dossier Mostafa Mohamed (Zamalek), Bernard Caïazzo est sorti du mutisme dans lequel il s'était enfermé sur le Mercato de l'ASSE.

Après Jean-Luc Buisine (responsable du recrutement) et Roland Romeyer (président du Directoire), Bernard Caïazzo est sorti du silence pour évoquer les négociations tendues entre l'ASSE et Zamalek pour l'attaquant égyptien Mostafa Mohamed. S'il n'a menacé de balancer personne en cas échec du dossier, le président du Conseil de Surveillance des Verts est monté au front au micro d'El Balad, propos relayé par Sainté Inside.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Il n'y a pas de club au monde qui négocie à la manière de Zamalek »

« Toutes les parties sont d'accord, nous, le joueur et Zamalek, mais seuls le processus et la méthode de paiement posent problème », assure-t-il : « Il n'y a pas de club au monde qui paie l'intégralité de la transaction en cash. Aucun club anglais, espagnol, français ou italien ne le fait. Tous les joueurs qui ont été vendus de l'ASSE, nous en avons reçu l'argent par tranches. Je vous donne mon avis sur la méthode de négociation. Il n'y a pas de club au monde qui négocie à la manière de Zamalek et demande de payer le montant en cash. La personne chargée de gérer les négociations à l'heure actuelle est Roland Romeyer », a-t-il conclu.

Depuis quelques minutes et le communiqué du Zamalek, le dossier Mostafa Mohamed est officiellement refermé. Pour rappel, Roland Romeyer a donné au maximum 48 heures au Zamalek pour répondre à la dernière offre de l'ASSE (3 M$ aujourd'hui, 2 M$ dans un an, 3 M$ de bonus et 20% sur la plus-value). Les Egyptiens n'ont finalement rien lâché, campant sur leur volonté de recevoir 5 M$ dès janvier 2021. Une somme que l'ASSE ne pouvait débourser sans se mettre en danger...