ASSE – Mercato : Leicester, pression, Puel... Fofana lâche tout et veut partir !
Wesley FofanaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
SANS FILTRE

ASSE – Mercato : Leicester, pression, Puel... Fofana lâche tout et veut partir !

Dans un long entretien à L'Equipe, Wesley Fofana (AS Saint-Etienne, 19 ans) a fait part de son envie, ferme et irrévocable, de quitter les Verts.

C'est une véritable bombe qui explose au visage de l'AS Saint-Etienne ce jeudi soir. S'il y a quelques heures, Claude Puel annonçait que Wesley Fofana allait rester dans le Forez cette année malgré les intérêts émanant de l'étranger, cette sortie a poussé le jeune défenseur des Verts a réagir. Dans un entretien à L'Equipe ce soir, l'intéressé a donc brisé le silence, réclamant son départ de Sainté pour rejoindre la Premier League et Leicester City, le club avec lequel il est tombé d'accord autour d'un contrat de cinq ans : « Je serais fou de dire non à Leicester. Ce contrat peut changer ma vie. Je dois protéger ma famille en la mettant à l'abri. Les aspects sportif et financier étant réunis, je suis obligé de dire oui ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Fofana demande à Claude Puel de le laisser filer à Leicester

Alors que les Foxes sont prêts à mettre 30 M€ sur la table, Wesley Fofana demande à ses dirigeants d'accepter et à Claude Puel, l'homme qui l'a lancé et pour qui il a prolongé jusqu'en juin 2024, « d'ouvrir son coeur » : « En mettant cette somme, Leicester prouve qu'il me veut vraiment. Ce n'est pas comme si je voulais partir pour un club où le nombre des défenseurs centraux est immense. C'est un vrai projet sportif (…) Si je reste et que je ne réussis pas une saison de qualité, on aura tous des regrets. Et ce sera trop tard ».

Des pressions sur sa famille qu'il a mal vécu

Rêvant du football anglais depuis tout petit, Wesley Fofana assure qu'il ne part pas sur un coup de tête mais qu'il avait très mal vécu les derniers évènements. Il raconte : « Dès que cela s'est su que je me posais des questions sur mon avenir, les gens se sont excités tout seuls alors que je n'ai rien dit. Ce n'est pas comme si on avait annoncé que j'allais à Lyon. Me faire traiter de "mercenaire", de "traître", "d'enc..." m'a fait de la peine. Mais que des Stéphanois en arrivent à insulter ma mère et ma petite soeur, cela m'affecte beaucoup. Je suis dégoûté. Certains sont même allés plus loin », a-t-il lâché.

« Quelque chose s'est cassé en moi »

« Ma petite soeur a été prise à partie dans son lycée. Ils l'ont insultée, ils l'ont poussée. Elle ne connaît pas le foot et elle a subi ça. C'est inadmissible. Je l'ai vue pleurer... J'ai parlé avec elle, puis je l'ai accompagnée au lycée. Elle a été victime d'idiots et leur comportement a vraiment pesé dans ma prise de décision (…) Après cet épisode quelque chose s'est cassé en moi (…) Je suis allé voir le coach hier matin pour lui dire ce qui s'est passé, que je ne vais pas bien, et que je veux partir. J'ai essayé, mais je n'ai pas réussi à discuter de mes problèmes avec lui. Pas grave. Je me débrouille tout seul. J'y suis habitué. Comme il était fermé à la discussion, on a parlé du sportif, pas de ma vie privée », poursuit-il.

Il n'ira pas au bras de fer

Dans cet entretien d'une honnêteté rare, le Marseillais assure qu'il veut faire les choses bien. « Sainté, c'est mon club. Je l'ai dans le coeur et je le respecterai jusqu'au bout. Je lui dois ça. Mais je rentre dans ma sixième année, je ne suis pas un mercenaire qui a signé hier. (…) L'été dernier, j'y avais réfléchi. Mais comme le club ne s'est pas mis d'accord avec Salzbourg, je suis resté, focus à 100% sur les Verts. Cet hiver aussi. Cette fois, je ne peux pas refuser (...) Je ne veux pas de clash et je n'espère pas partir dans des trucs de fou... En vrai, je ne demanderais pas à partir si je savais que cela mettait le club dans la merde. Mon souhait est que tout le monde soit content. Et on peut tous l'être ». Tous sauf Claude Puel visiblement...