Bafétimbi Gomis est libre
Bafétimbi Gomis est libreCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TRANSFERTS

ASSE - Mercato : on en sait beaucoup plus sur Gomis, Beric et Muriqi

Si l’ASSE souhaite recruter un attaquant de pointe d’ici à la clôture du mercato hivernal lundi à minuit, il va falloir que les dirigeants stéphanois pressent le pas tant les dossiers fondent comme neige au soleil.

Zapping But! Football Club ASSE : Les verts peuvent-ils éviter les barrages ?

Pascal Dupraz n’est pas du genre à stresser mais la dernière ligne droite du mercato hivernal pourrait faire perler quelques gouttes sur son front d’ici à mardi. Et pour cause : deux des trois arrivées qu’il a réclamées en début de marché - un avant-centre et un latéral droit - ne sont toujours pas arrivées à l’Etrat.

Au sujet du buteur ciblé, il pourrait s’agir d’un attaquant francophone de L1 ou expatrié... qui ne devrait pas être Bafétimbi Gomis. Comme But! l’avait révélé mercredi, les Verts n’ont pas formulé d’offre à leur ancien goleador... au contraire de Galatasaray. « Bafé Gomis ne fera pas son retour chez les Verts, avance le journaliste de Canal+ Fabrice Hawkins. L’ASSE s’était positionnée mais le joueur a écarté poliment l’offre de son club de cœur. Il dispose d’autres possibilités, notamment une qui a retenu son attention... »

L’heureux élu de l'ASSE ne devrait pas non plus se nommer Robert Beric. L’Équipe dévoile des coulisses du dossier et confirme que c’est bien l’attaquant slovène qui a proposé ses services à son ancien club avant qu’une offre en Chine difficilement refusable (1,8M € + contrat de 2 ans) ne voit le jour. Ekrem Konur ajoute enfin que Vudat Muriqi devrait s’envoler pour Majorque, où la Lazio Rome entend le prêter pour six mois avec une option d’achat fixée à 13 millions d’euros. Le club italien devrait même toucher 300 000 euros dans cette première opération, somme que les Verts étaient incapables de lui offrir.

Pour résumer

Si l’ASSE souhaite recruter un attaquant de pointe d’ici à la clôture du mercato hivernal lundi à minuit, il va falloir que les dirigeants stéphanois pressent le pas tant les dossiers fondent comme neige au soleil avec Beric, Gomis et Muriqi.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.