ASSE - Mercato : Perrin se rapproche des Verts et apporte la recette miracle à Puel
Loïc Perrin (ex ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
RETOUR EN GRÂCE

ASSE - Mercato : Perrin se rapproche des Verts et apporte la recette miracle à Puel

L’ancien capitaine de l’ASSE Loïc Perrin (35 ans) s’inquiète pour la fin de saison des Verts mais se rapproche de plus en plus d’un retour au sein de son club de cœur.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur l'adaptation difficile d'Anthony Modeste

Dans quelque temps, Loïc Perrin sera peut-être de retour à l'ASSE. Lui qui  un contrat de reconversion au club, a enfin vu les dirigeants stéphanois pour en savoir plus sur le sujet. « Rien n’est encore officiel mais les discussions pour une reconversion à l’ASSE, prévue de longue date, vont dans le bon sens, assure Le Progrès dans son édition du jour. Il a rencontré ses anciens dirigeants dernièrement. L’entrevue s’est bien passée. »

Cette bonne nouvelle passée, l’ancien capitaine de l’ASSE a donné quelques conseils à Claude Puel en ne cachant pas son inquiétude pour la fin de saison des Verts, qui se déplacent samedi à Angers dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1 (13h).

« On avait un peu sorti la tête de l’eau mais aujourd’hui, on est toujours en difficulté. La défaite à Lorient a fait mal, a concédé Perrin. Quand ça part comme ça, c’est compliqué jusqu’à la fin. Il faut être inquiet, ça fait un moment qu’on l’est, mais il ne faut pas s’affoler non plus. Un bon compromis est à trouver pour garder la confiance, cette force mentale. Il ne faut pas s’enflammer quand ça se passe bien et être trop défaitiste quand ça se passe mal. C’est dans ces moments-là où les joueurs d’expérience ont leur importance. Quand ça va mal, on n’a pas la réussite avec soi. Il faut savoir la provoquer, aller la chercher. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

« La réussite, il faut savoir la provoquer, aller la chercher »

« On avait un peu sorti la tête de l’eau mais aujourd’hui, on est toujours en difficulté. La défaite à Lorient a fait mal, a concédé Perrin. Quand ça part comme ça, c’est compliqué jusqu’à la fin. Il faut être inquiet, ça fait un moment qu’on l’est, mais il ne faut pas s’affoler non plus. Un bon compromis est à trouver pour garder la confiance, cette force mentale. Il ne faut pas s’enflammer quand ça se passe bien et être trop défaitiste quand ça se passe mal. C’est dans ces moments-là où les joueurs d’expérience ont leur importance. Quand ça va mal, on n’a pas la réussite avec soi. Il faut savoir la provoquer, aller la chercher. »