ASSE – Mercato : tous les chiffres de l'opération Wesley Fofana à Leicester City
Wesley FofanaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
GROSSE VENTE A VENIR ?

ASSE – Mercato : tous les chiffres de l'opération Wesley Fofana à Leicester City

Dans les colonnes de L'Equipe, Wesley Fofana a réclamé à ses dirigeants à l'ASSE de le laisser partir à Leicester City. Au niveau économique les Anglais proposent un deal gagnant-gagnant.

L'interview est tombée hier soir sur L'Equipe.fr et elle a fait l'effet d'une bombe : si Claude Puel souhaite conserver son jeune défenseur Wesley Fofana pour encore au moins un an à l'ASSE, l'intéressé est sorti du silence pour réclamer son départ à Leicester City : « Je serais fou de dire non à Leicester. Ce contrat peut changer ma vie. Je dois protéger ma famille en la mettant à l'abri. Les aspects sportif et financier étant réunis, je suis obligé de dire oui ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Un salaire multiplié par 3,5 pour le joueur, entre 30 et 35 M€ pour les Verts

S'il a aussi expliqué que « quelque chose s'est cassé » avec les supporters de l'ASSE quand certains s'en sont pris à son entourage en apprenant ses interrogations, l'une des principales considérations du Marseillais est économique.

En effet, s'il vante un projet sportif où il aura sa place chez les Foxes, Fofana, qui a prolongé son contrat jusqu'en juin 2024 en avril dernier, fera une énorme bascule salariale. Selon Manu Lonjon qui a évoqué les chiffres de l'opération sur Twitter, le joueur multiplierait par 3,5 son salaire ligérien. Du côté de l'ASSE, une offre avoisinant les 30 M€ (35 même bonus compris selon l'insider) est tombée.

Leicester tient déjà son plan B en Allemagne

En Angleterre, Sky Sport précise que si Wesley Fofana est la priorité , Leicester n'insistera pas si les Verts refusent de vendre leur pépite. Le plan B est même déjà identifié et se nomme Jonathan Tah (Bayer Leverkusen). C'est sans doute pour ne pas laisser passer le train que Wesley Fofana s'est mis en avant dans la presse contre l'avis de ses agents...