ASSE, PSG - Mercato : Puel aurait commis une grosse boulette avec Aouchiche
Adil Aouchiche (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TROP TENDRE

ASSE, PSG - Mercato : Puel aurait commis une grosse boulette avec Aouchiche

Ancien adjoint de Christophe Galtier, Alain Blachon estime que Claude Puel a sans doute vu Adil Aouchiche (18 ans) trop beau trop vite à l’ASSE.

Zapping But! Football Club ASSE : le debrief du match face à l'AS Monaco

L’arrivée d’Adil Aouchiche à l’ASSE a nourri les espoirs les plus fous parmi les supporters au cours du mercato estival. Sous le charme de la réputation de l’ancien milieu offensif du PSG, ces derniers attendaient monts et merveilles de l’intéressé. Huit mois plus tard, Aouchiche ne s’est pourtant toujours pas imposé sous la houlette de Claude Puel.

Son manque d’impact au duel et son manque de discernement au moment de prendre ses responsabilités est montrée du doigt, et cela paraît presque logique pour un joueur d’à peine 18 ans. Alain Blachon n’est pas surpris par ce constat, et plus globalement celui d’avoir cru obtenir des résultats rapides avec des joueurs trop tendres pour être rodés aux joutes de la Ligue 1.  

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

L'ASSE bernée par le profil d'Aouchiche ?

« L’équipe est généreuse et volontaire mais avec toute cette jeunesse, elle a aussi tendance à vite perdre pied et à s’affoler quand elle est mise sous pression, comme contre Monaco avant la trêve, assure l’ancien coach de Christophe Galtier dans 20 Minutes. Les dirigeants stéphanois ont pu croire que du haut de ses 18 ans et de ses 3 apparitions avec les pros au PSG, Adil Aouchiche serait immédiatement un joueur majeur prêt à disputer les 38 matchs. Mais ces jeunes doivent faire leurs preuves, ce n’est pas le même football qu’en Gambardella. On avait coutume de dire qu’on avait véritablement affaire à un joueur pro lorsque celui-ci atteignait la barre des 100 matchs disputés dans l’élite. Le poids de l’histoire pèse tellement à Sainté que le principal danger pour un tel club, c’est de ne pas se sentir vraiment menacé. »