ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Le rappel de Boudebouz, une bonne nouvelle »
Ryad BoudebouzCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Le rappel de Boudebouz, une bonne nouvelle »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts et de la L1. Cette semaine, il est question du retour de Ryad Boudebouz.

« Cette semaine, face à Grenoble en amical (3-2), on a assisté au retour de Ryad Boudebouz dans l'équipe. Pour moi, c'est une bonne nouvelle. Quand on a un effectif jeune, décimé par les blessures qui plus est, c'est bien d'appeller des joueurs comme ça au chevet de l'équipe. Ryad Boudebouz – comme Wahbi Khazri – sont des joueurs qui ont vécu. Ils peuvent encadrer cette jeunesse stéphanoise.

On peut toujours discuter de la forme et des envies de Ryad Boudebouz mais c'est un joueur sous contrat avec l'ASSE. Un grand professionnel qui n'a jamais fait de vagues où qu'il soit. Personnellement, je n'oublie pas qu'il a été important pour Saint-Etienne. C'est quand même lui qui avait qualifié les Verts pour le Stade de France en début d'année. Il ne faut pas l'oublier. Comme il ne faut pas oublier ce moment très fort de communion avec le public suite à cette qualification face à Rennes.

Vu la trajectoire de l'AS Saint-Etienne actuellement, cela me paraît difficile de ne pas utiliser toutes les cartes en main. Encore plus quand on en a peu du fait des blessures, des suspendus... Il faut quand même utiliser des joueurs qui ont un vécu, des joueurs qui ont une passion et qui ont en plus un registre technique qui ne ferait pas de mal à l'équipe.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Pas un désaveu pour Aouchiche de relancer Boudebouz »

Pour moi, ce n'est pas un désaveu pour Adil Aouchiche de relancer Ryad Boudebouz. Au contraire même. Saint-Etienne donne sa chance à un jeune de 18 ans qui n'avait joué que quelques matches en pro avec le PSG. Aouchiche a beaucoup de talent mais il est encore très jeune et a besoin d'être encadré. Dès son arrivée, les choses avaient été dites clairement : on ne peut pas faire d'Adil Aouchiche une base de travail et bâtir l'équipe autour de lui.

Relancer Boudebouz ne remet pas en cause les perspectives d'avenir du gamin. Aouchiche, c'est une bonne idée pour demain comme ça l'est pour le présent comme il l'a montré sur certains matches. Maintenant le club est dans une urgence de résultats. Pour mener ce genre de combat, il faut des éléments qui ont la bouteille et le mental pour ça. Le risque dans ce genre de période, c'est justement que le petit jeune de 18 ans, lui, se brûle avec la pression du résultat qui est celle de l'ASSE actuellement.

« Les Boudebouz et Khazri sont dans un état d'esprit positif »

Peut-on craindre que les Boudebouz – Khazri, échaudés par l'été qu'ils ont vécu, soient moins motivés pour aider l'ASSE dans cette période délicate ? Je ne pense pas. Même si c'est toujours difficile de vivre une mise à l'écart, je pense qu'il y a aussi pas mal de fierté. Aujourd'hui, le club a besoin d'eux et ils savent qu'ils doivent rendre la pareille. Ce n'est plus une question d'hommes mais d'état d'esprit, de respect du maillot et des supporters.

Dans tous les cas, c'est plus salutaire de réagir en disant « on va tout faire pour montrer au staff qu'ils se sont trompés et qu'on aurait pu apporter bien avant qu'on nous appelle en bouche-trou » que de dire « on va bien les emmerder et venir en marchant sur le terrain ». Les joueurs pensent aussi à l'image qu'ils peuvent renvoyer vers l'extérieur. Ne pas tout donner serait un affront par rapport à leur employeur. Je pense vraiment que les joueurs rappelés sont dans un état d'esprit positif. Ils ont envie de jouer et de se montrer. On parle quand même de joueurs qui ont un passé et même un présent international. Je ne me fais pas de soucis pour eux. Dès lors qu'on les utilisera, ils feront le boulot. »