ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « On ne trouve pas 35 M€ en creusant dans son jardin »
Lucas Gourna-Douath, Denis Bouanga, Mahdi Camara... Tout le monde est à vendre à l'ASSE !Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « On ne trouve pas 35 M€ en creusant dans son jardin »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Cette semaine, notre consultant disserte de la situation économique délicate de l'ASSE.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

« Économiquement, Saint-Etienne ne va pas beaucoup mieux que sportivement. Aujourd'hui, on parle d'un déficit estimé de 35 M€. C'est quand même un peu inquiétant. Quand une équipe tourne bien et que le club est déficitaire, on peut toujours se raccrocher à l'espoir que le sportif portera le financier. C'est quand les deux vont mal en même temps que ça pose problème. Ce qui est aujourd'hui le cas à l'ASSE.

La chance qu'a Saint-Etienne, c'est d'avoir des jeunes joueurs comme Lucas Gourna-Douath en valeur marchande. Après avoir sorti William Saliba en 2019 et Wesley Fofana en 2020, c'est au tour du jeune milieu de devenir la caution « bankable » pour renflouer les caisses. C'est une chance autant qu'une double peine. L'ASSE ne forme plus vraiment pour elle mais plutôt pour stabiliser le club. J'espère que, si vente de Lucas Gourna-Douath il y a cet été, cela permettra de renforcer les bases pour le futur. Dans le Forez, Claude Puel est arrivé avec un projet. Son plan était de bâtir une équipe sur la jeunesse. Sauf que si l'on vend les meilleurs jeunes, le projet n'existe plus. C'est vraiment très contradictoire...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« A terme, j'ai peur que l'ASSE ne devienne une usine de ventes de jeunes »

Ce qui est frustrant, c'est que cela faisait très longtemps que l'ASSE n'avait pas sorti autant de bons jeunes. Le fait de devoir s'en séparer empêche de bâtir une équipe compétitive sur la durée. Quel visage aurait l'ASSE avec une défense Saliba – Fofana et Gourna au milieu ? Je ne dis pas qu'on serait champion d'Europe mais bon ce serait au moins cohérent par rapport au projet du staff... Claude Puel veut bâtir autour des bons jeunes mais, les finances étant ce qu'elles sont, il est obligé de laisser partir les meilleurs. Quel va être l'avenir de Saint-Etienne ? Est-ce que, si les meilleurs partent, le second panier sera assez solide pour porter l'équipe en Ligue 1 ?

L'ASSE ne peut pas se contenter d'une ambition de maintien tous les ans. Les supporters ne l'accepteraient pas. Par rapport au nom du club, à son passé, personne ne peut vraiment se résoudre à ça. Maintenant, sans argent et sans équipe, difficile d'avoir de l'ambition. Un problème très important se dessine si les dirigeants ne parviennent pas à abaisser le déficit par d'autres moyens. Ce ne sera pas simple. On ne trouve pas 35 M€ en creusant dans son jardin. Maintenant il faut tout faire pour préserver le projet et bâtir une équipe autour des meilleurs jeunes. A terme, j'ai peur que l'ASSE ne devienne une usine de ventes de jeunes et ne cherche plus à avoir une quelconque ambition.

On entend beaucoup que l'argent récolté par l'ASSE a été mal réinvesti. On a souvent tendance à taper sur les Khazri ou Boudebouz, pour qui le club a fait de gros efforts financiers. J'ai du mal avec cette analyse. On ne peut occulter ce qu'a fait Boudebouz pour envoyer les Verts en finale de Coupe de France (même si on ne peut pas réduire sa présence à ce but). On ne peut pas non plus garder que le moins bon de Khazri et ses blessures en oubliant ce qu'il a pu faire de bien, notamment sur ses premiers mois. J'ai du mal à casser du sucre sur le dos des joueurs qui sont là et donnent le meilleur pour aider le club.

« La formation n'a pas toujours été aussi bien valorisée »

Alors oui, la politique dispendieuse de Saint-Etienne place aujourd'hui le club dans une situation économique délicate. Mais avant de se dire que ce sont aux jeunes de payer les pots cassés, il faut se poser une autre question : depuis combien de temps l'ASSE n'avait-elle pas sorti autant de talents en aussi peu de temps ? Depuis la génération des Ghoulam – Guilavogui en fait. A cette époque, Saint-Etienne allait aussi vers des joueurs de club expérimentés, des Cohade et des Lemoine, et il n'y avait pas ces critiques. Saint-Etienne n'avait alors pas la chance d'avoir le même réservoir de jeunes qu'aujourd'hui. Il n'a pas toujours été aussi bien valorisée. Il n'y a qu'à voir comment avait été géré le cas d'Allan Saint-Maximin.

Peut-être que l'ASSE s'est montrée frileuse à une période où il ne fallait pas. La formation stéphanoise a aussi connu des périodes de moins bien. A un moment donné, on a peut-être oublié le long terme. En même temps, qui pouvait anticiper la crise du Covid couplée à celle de Mediapro ? Pas grand monde... Ne comptez donc pas sur moi pour taper après coup sur cette gestion. On peut toujours faire mieux mais on aurait aussi pu faire pire. »