ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Saint-Etienne avec ses armes et un gros cœur pour le derby »
La joie des Verts après le penalty de Wahbi Khazri à la 95e minute.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Saint-Etienne avec ses armes et un gros cœur pour le derby »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur le derby de dimanche soir entre l'ASSE et l'OL (1-1).

Zapping But! Football Club LOSC, OL, Monaco, OM : Top 10 des ventes de L1 vers la Premier League

« Le 123e derby de l'histoire entre l'ASSE et l'OL a accouché d'un match nul (1-1) et c'est finalement assez logique. On peut comprendre que les Lyonnais l'aient mal vécu en se faisant égaliser dans les ultimes minutes sur penalty mais, sur le scénario du match, le partage des points est logique. On a vu deux équipes très différentes : Lyon et sa supériorité technique, Saint-Etienne avec ses armes et un gros cœur. Il fallait en avoir. Les Stéphanois se sont réconciliés avec leur public et ont joué comme le staff leur demandait : avec de l'énergie et beaucoup de caractère. Un caractère qui s'était étiolé au fil des résultats.

Ces derniers temps, nous avons beaucoup critiqué la VAR et la réticence des arbitres à s'en servir. Moi le premier. On ne va pas bouder notre plaisir d'avoir vu François Letexier y recourir plus d'une fois en prenant systématiquement les bonnes décisions. N'en déplaise à certains Lyonnais (Jérôme Boateng notamment, NDLR), le derby a été bien tenu et c'est en grande partie grâce à la présence d'un corps arbitral capable, compétent et à l'écoute de son car régie. Sur ce genre de matchs, l'outil vidéo n'est pas superflu, encore faut-il qu'il soit utilisé à bon escient comme ce fut le cas dimanche soir.

« Saint-Etienne a retrouvé Ryad Boudebouz »

Contre Lyon, Saint-Etienne a retrouvé une équipe-type. Saint-Etienne a aussi retrouvé Ryad Boudebouz qui redevient un choix. C'est bien que des joueurs d'expérience puisse s'exprimer. On a critiqué – parfois à juste titre et parfois à tord – le staff pour lancer trop de jeunes en même temps et laisser des joueurs chevronnés à la maison. Boudebouz a répondu présent, comme Khazri l'avait fait l'an dernier quand il avait été mis de côté. C'est important de pouvoir s'appuyer sur quelques cadres dans ce genre de période. Même si tout n'est pas parfait, Saint-Etienne a besoin de joueurs comme ça pour s'en sortir. La carte jeune, oui. Mais sans joueurs d'expérience autour, ça ne marche pas. On peut aussi saluer l'état d'esprit de l'international algérien qui n'a pas lâché ni rechigné à faire des efforts malgré sa mise à l'écart. C'est une belle preuve de force mentale et de professionnalisme.

Pour Claude Puel, ce match nul est important... Même si je ne pense pas qu'il aurait sauté en cas de défaite. Je vois mal comment les dirigeants, qui ne roulent pas sur l'or rappelons-le, auraient pu se séparer d'un entraîneur avec un salaire qui est quand même confortable. Ensuite, au niveau sportif, je ne suis pas sûr qu'un départ se serait imposé. A moins d'avoir pris une valise face à l'OL et d'avoir vu les joueurs lâcher... Dimanche, on a vu une équipe avec de la bonne volonté, des occasions, un gardien efficace. Je ne vois pas ce que Claude Puel aurait pu faire de plus avec les moyens qu'il a. Quel entraîneur pourrait faire plus avec cet effectif ? Le seul reproche qu'on pouvait lui faire, c'est de laisser des joueurs aussi techniques que Ryad Boudebouz et Wahbi Khazri sur le côté. Ce qui n'était pas le cas dimanche.

« Ce point vaut de l'or »

Pour l'ASSE, ce point vaut de l'or. Il peut lancer la saison de Saint-Etienne. C'est dommage de ne pouvoir enchaîner directement derrière mais on peut aussi se dire que la trêve internationale tombe bien pour les Verts qui vont pouvoir recharger les batteries mentalement et physiquement. Aux Stéphanois de bien récupérer avant d'attaquer une série qui va être déterminante. Comme la réception du PSG n'arrive que fin novembre, on peut dire que Saint-Etienne va démarrer son championnat avec des adversaires davantage à portée. C'est maintenant qu'il va falloir commencer à gagner pour quitter enfin cette dernière place de Ligue 1... »

La chronique ASSE de Denis Balbir

Le 123e derby entre l'ASSE et l'OL a donné lieu à un très beau match de football avec à la clé un match nul arraché aux forceps par les Verts. Notre consultant Denis Balbir revient sur le match des Verts, la bonne prestation de la VAR et le cas Claude Puel.