ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Saint-Etienne manque d'un Burak Yilmaz »
Burak Yilmaz, buteur des Dogues dans le ForzCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Saint-Etienne manque d'un Burak Yilmaz »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur le match nul de l'ASSE contre le LOSC (1-1).

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs buteurs de la décennie

« Samedi, l'ASSE a enchaîné un troisième match nul en trois journées à Geoffroy-Guichard face au LOSC (1-1). Les résultats se suivent et se ressemblent. Ils laissent un sentiment mitigé. Dans la manière, c'est un peu différent. Cette saison, les Verts savent agir, comme ils l'ont fait à Lens, ou réagir comme ce fut le cas contre Lorient et donc Lille. On va dire que l'équipe est en progrès par rapport à un passé récent où l'ASSE ne fonctionnait presque qu'en réaction.

« Green, Sow... Au niveau défensif, c'est assez rassurant »

Face à un champion lillois (que je trouve encore bien en deçà par rapport à son niveau de l'an passé avec Christophe Galtier), Etienne Green a une nouvelle fois été très bon. Le gardien des Verts a réalisé de grandes interventions pour maintenir son équipe dans le match à 0-1. Déjà à Lens, Green avait sorti un très bon match. Même si je n'aime pas ressortir des individualités, il faut reconnaître que le jeune portier stéphanois est en train de confirmer les bonnes dispositions de la saison dernière.

L'autre point rassurant de ce match face à Lille, c'est qu'après avoir vu Nadé très bon contre Lorient, on a eu droit à un Saïdou Sow non seulement solide mais aussi buteur d'une jolie tête sur corner. Aux côtés d'Harold Moukoudi, l'ASSE tient les remplaçants de Pape Abou Cissé. Au niveau défensif, c'est assez rassurant même si on ne va pas s'enflammer. Quand on voit la jeunesse de l'effectif, on peut imaginer que certains feront des erreurs durant la saison. C'est le prix à payer du pari de l'ASSE. Maintenant, face au LOSC, j'ai apprécié la prestation de Sow. En cette fin de Mercato, le secteur défensif ne me fait pas souci. Même sans renfort, ce ne sera pas la catastrophe.

« Rien ne dit que cet oiseau rare existe sur le marché »

En revanche, offensivement il faudrait un numéro 9. Samedi, l'ASSE a été stérile contre les Dogues. Pour voir une frappe cadrée, il a fallu attendre Mahdi Camara à la 61e minute. La qualité est là dans la préparation des actions mais elle est inégale de week-end en week-end. Quant à la finition, c'est un problème récurrent. Saint-Etienne manque d'un Burak Yilmaz. J'adore Hamouma, j'ai de l'estime pour Khazri - qui est en bonne forme – ou pour Bouanga mais ce ne sont pas des « tueurs » dans la surface. Chez les Verts, personne n'offre la garantie de 10 – 15 buts par saison.

Bien sûr, il faut que les ballons arrivent, que la préparation des actions soit bonne mais on ne peut pas vraiment compter sur un joueur spécial à la conclusion. Il n'y a pas cet attaquant racé qui fait de bons appels, qui est froid et clinique face au gardien adverse... Trouver ce joueur-là, c'est bien évidemment dans les têtes des dirigeants stéphanois et du staff. Maintenant il ne reste plus qu'une semaine de Mercato et rien ne dit que cet oiseau rare existe sur le marché des joueurs « low cost ». Un bon joueur qui marque des buts, ça vaut malheureusement très cher en salaire et en transfert...

« Trois points au compteur, ce n'est pas assez »

Après avoir pris trois points en trois journées, Saint-Etienne va désormais se frotter à un énorme calendrier. Un calendrier qui le conduira à Marseille dès le week-end prochain. Contre Lens et Lille, l'ASSE l'a bien amorcé, en restant invaincue. Après trois points au compteur, ce n'est pas assez pour être serein dans la ligne droite qui attend les Verts. Il manque deux ou trois points pour aborder le plat de résistance qui suivra l'OM (Montpellier, Bordeaux, Monaco, Nice, OL). Le début de saison offre souvent quelques surprises. A Saint-Etienne de mettre à profit sa mise en route discrète et solide pour aller chercher des points chez les gros... »

La chronique ASSE de Denis Balbir

S'il tente de tirer le positif du match nul de l'ASSE face au LOSC (1-1), Denis Balbir pointe aussi les maux récurrents de l'équipe de Claude Puel avant la fin du Mercato et qu'une grosse série de choc ne se mette sur la route de ses Verts.