Kylian Mbappé célèbre avec Antoine Griezmann
Kylian Mbappé célèbre avec Antoine GriezmannCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

Equipe de France - L'oeil de Denis Balbir : « Mbappé ? Peut-être que certains vont arrêter de le faire ch... »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité du foot français. Cette semaine, on parle des Bleus et de leur qualification pour le Mondial au Qatar.

Zapping But! Football Club Olympique de Marseille : La question de la semaine

« Samedi, la France a validé son ticket pour le Mondial qatari en étrillant le Kazakhstan (8-0). Même si l'adversaire était faible et que cette rencontre avait des allures de match d'entraînement pour les Bleus, je ne vais pas rentrer dans la danse des rabat-joies. Il fallait les coller les 8-0. Si la France n'avait que 2-0, on se serait moqué d'eux en disant qu'ils n'étaient pas capables de cartonner les Kazakhstanais. Là, il y a le résultat et la manière.

« Je ne vois pas où on peut faire la fine bouche aujourd'hui »

Sur le terrain, on a vu de la complicité : le tandem Benzema – Mbappé qui confirme, Griezmann qui dépasse Platini dans une soirée particulière du fait de la date (le 13 novembre, anniversaire des attentats du Bataclan, NDLR), une défense s'est crée, les latéraux Hernandez et Coman nous ont régalé... Tout sourit à l'équipe de France. Je ne vois pas où on peut faire la fine bouche aujourd'hui. Il ne faut pas oublier que les Bleus ont déroulé la partition en étant privé de Paul Pogba. Combien de sélections s'en retrouveraient désorganisées privées de leur meilleur milieu ? Pas la France (même si en face ce n'était pas un cador non plus). Si l'âge en rattrapera peut-être certains dans quelques mois, cette équipe a un très grand avenir devant elle.

Dans cette belle soirée, Kylian Mbappé s'est offert un quadruplé historique dans son jardin. Que dire de plus ? Peut-être qu'après ça certains arrêteront de le faire chier, de dire que ci, que ça, qu'il a la grosse tête, etc. Ce que je vois c'est que Mbappé a eu la maturité suffisante pour se remettre en questions en l'espace de quelques mois. Après l'Euro, dans sa situation, beaucoup aurait sombré. Là, on parle d'un joueur d'à peine 22 ans qui rate un penalty important et, qui quelques semaines, se remet à briller de milles feux... On ne peut que lui tirer notre chapeau.

« Le Parc et le Vélodrome, les deux stades qui se prêtent le mieux aux Bleus »

Comme il n'y a pas de belles soirées sans un bon environnement, je voudrais souligner l'apport du Parc des Princes sur la victoire des Bleus. Pour moi, ce stade est - avec le Vélodrome – celui qui se prête le mieux pour accueillir l'équipe de France. Ce sont des enceintes qui renvoient de bonnes ondes et mettent en valeur cette équipe. Mieux vaut 45 000 ou 50 000 personnes dans ces ambiances que 80 000 qui s'évaporent dans les courants d'air de Saint-Denis.

Dans cette période de réussite, j'aimerais quand même avoir une pensée pour Olivier Giroud. C'est quelqu'un qui a compté pour les Bleus. Il a marqué des buts très important, en rentrant dans des matchs difficiles pour être décisif alors qu'il n'avait pas de temps de jeu en club. Pendant longtemps, il a été le sauveur des Bleus. La moindre des choses est de ne pas l'oublier puisque le sélectionneur l'a fait de son côté. En pleine renaissance au Milan AC, Olivier Giroud est victime de l'émergence d'une complicité Benzema – Mbappé et de la transformation du système de jeu où même Griezmann peine à se trouver une place. »

La chronique EDF de Denis Balbir

Samedi soir, Denis Balbir a pris beaucoup de plaisir à voir la France cartonner le Kazakhstan (8-0) pour sa qualification en Coupe du Monde au Qatar. Mbappé, le festival offensif, le Parc, Benzema... L'ancien commentateur des Bleus n'élude aucun sujet.