Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « La finale face à Nice, une opposition de style »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Il s'arrête sur la prestation du FC Nantes à Lens (2-2) à une semaine de sa finale de Coupe de France.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

« Si le FC Nantes a perdu deux points en se faisant remonter deux buts à onze contre dix à Lens (2-2), je ne pense pas que ce résultat à Bollaert traumatise les Canaris d'Antoine Kombouaré avant la finale de Coupe de France ce samedi contre Nice. Quand on joue une finale, on occulte assez facilement le championnat... Et c'est encore plus vrai pour le FCN qui n'a aucune pression sur les derniers matchs.

Ceux qui critiquent Nantes après ce nul face au Racing ont la mémoire courte. Pour moi, les Canaris font un parcours assez exceptionnel par rapport à leur effectif, par rapport à où en était encore le club il y a un an. Même si l'équipe d'Antoine Kombouaré a eu des lacunes qui l'ont empêché d'être à la lutte pour les premières places, c'est déjà très bien. Bien sûr que ce n'est pas agréable de mener et de se faire rattraper par une équipe qui joue à un de moins mais ça arrive... Et cela reste anecdotique.

« Le match à Lens ? Un échauffement pour la finale face à Nice »

Personnellement, je préfère souligner la belle qualité de jeu des Jaune et Vert cette saison. Il faut prendre ce match à Bollaert comme un échauffement pour la finale face à Nice. Jouer dans un stade plein, avec plusieurs joueurs importants absents, c'est une bonne mise en jambe et je ne sais pas si les Niçois pourront jouer comme Lens l'a fait ; avec autant de qualités techniques, de caractère et d'intensité...Ce que j'aime avec ce FC Nantes, c'est qu'il s'agit d'une équipe qui s'est faite toute seule. Pas à coup de Mercato avec des noms ronflants. Quand on a appris à souffrir, à encaisser et à rebondir individuellement et collectivement, on a un vrai supplément d'âme. Pour moi, cela fait des Canaris l'une des équipes les plus séduisantes du championnat.

Cette finale Nantes – Nice, c'est une vraie opposition de style entre une équipe chatoyante et enthousiaste et un gros bloc équipe. Sur le papier, le Gym peut sembler au dessus. Christophe Galtier peut compter sur des individualités comme Dolberg, Delort ou Gouiri mais les Canaris répondent avec un très bon gardien et un collectif à qui beaucoup de choses sourient actuellement. Ce sera une finale serrée. Je ne vois pas Nantes être tétanisé par l'enjeu. Pour moi, toute la pression est sur Nice. Avec Ineos, le Gym affiche beaucoup plus d'ambition. Ils ont presque l'obligation d'être européen. Ce qui n'est pas le cas de Nantes qui revient de tellement loin que s'en est presque du bonus... »

La chronique FC Nantes de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Il s'arrête sur la prestation du FC Nantes à Lens (2-2) à une semaine de sa finale de Coupe de France. Notre consultant n'est pas spécialement inquiet pour les Canaris malgré le scénario.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.