FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Que certains supporters souhaitent la L2, ça me dépasse »
L'union sacrée pour arracher le maintien ?Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Que certains supporters souhaitent la L2, ça me dépasse »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Focus sur la victoire surprise du FC Nantes à Paris (2-1). L'exploit du week-end.

Zapping But! Football Club CIES : le top 10 des attaquants les plus chers

« La sensation du week-end, c'est bien évidemment la victoire surprise du FC Nantes sur la pelouse du PSG (2-1). Une énorme surprise alors que Paris était archi-favori et qu'on promettait l'enfer aux Canaris. Ce succès – qui demande confirmation sur les matchs à venir - va faire un bien fou aux Nantais, revenus à un point de Lorient (17e). Ce week-end, c'est justement la réception des Merlus à la Beaujoire. Un derby-clé pour le bas du tableau. On peut le dire, sur ce match, ce sera malheur au vaincu.

Pour en revenir à la victoire nantaise au Parc, on peut parler d'un énorme exploit. Gagner face au champion de France, sur sa pelouse, dans la situation qui est celle du FC Nantes, on ne peut dire que bravo à Antoine Kombouaré. Le coach des Canaris, qui entretient un rapport particulier avec les deux clubs, a réussi son coup. Pour autant, son FC Nantes est encore mathématiquement loin d'être sauvé.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

« Les joueurs peuvent à nouveau bomber le torse »

A Paris, les « Jaune et Vert » ont enfin fait preuve de cohésion après avoir usé trois entraîneurs cette saison. Antoine Kombouaré a-t-il trouvé le bon discours ? Y a-t-il eu une prise de conscience que la descente de Nantes en Ligue 2 était une réelle possibilité et que ce serait catastrophique pour tout le monde ? Espérons-le. La victoire au Parc des Princes ne doit pas être belle que mathématiquement, elle l'est aussi psychologiquement. Après ça, les joueurs peuvent à nouveau bomber le torse. Ce n'est pas la même de recevoir Lorient après avoir pris 5-0 à Paris que d'affronter les Merlus une semaine après une victoire probante au Parc...

« Je peux comprendre que le président Kita soit critiquable mais... »

Dimanche, en marge du match de la peur face à Lorient, il y aura une nouvelle manifestation des supporters contre Waldemar Kita. Manifestation décidée bien en amont du match contre Paris. On entend aussi de plus en plus de voix s'élever du côté des fans nantais pour souhaiter la descente afin de changer de direction ? Comment peut-on se dire supporter et souhaiter ça ? Personnellement, ça me dépasse. Quand on voit le nombre de clubs importants qui végêtent en L2 et qui ne parviennent pas à remonter (Nancy, Sochaux, Toulouse, Auxerre, Le Havre...), on ne peut pas penser comme ça à moins d'être totalement abruti ou de ne rien avoir compris au film.

Nantes fait partie du patrimoine français et sa place doit être en Ligue 1. Point. On ne peut pas se dire supporter et souhaiter le purgatoire à son équipe. Au contraire, après cet exploit au Parc des Princes, les supporters nantais devraient faire bloc derrière leur équipe pour l'objectif commun de maintien. Les vrais supporters, c'est ça. Pas ceux qui cassent, crient, crachent et critiquent. On peut avoir des exigences et des déceptions mais quand on est supporter, on est d'abord derrière son équipe.

De tous ceux qui mènent la fronde contre Kita, combien mettent autant d'argent que lui dans le club ? Combien achètent des joueurs ? Combien connaissent le football autant qu'Antoine Kombouaré ? Je peux comprendre que le président Kita soit critiquable de par ses choix fantasques ou ses contrepieds, mais il engage quand même son argent personnel. Il n'a jamais claqué la porte en laissant le club dans la difficulté. Sans en faire un héro pour autant, on ne peut pas non plus le traiter comme le dernier des derniers... »