LOSC – L'oeil de Denis Balbir : « Ce Lille-là est une machine »
Jonathan DavidCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

LOSC – L'oeil de Denis Balbir : « Ce Lille-là est une machine »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur la nouvelle démonstration du LOSC face au FC Lorient (4-0) hier.

« Dimanche, le LOSC a atomisé le FC Lorient (4-0), s'offrant une belle réaction après sa défaite à Brest avant la trêve, validant également ma thèse de l'accident exprimé à la trêve. Pour moi, ce Lille-là est une machine. C'est non seulement la seule satisfaction française en Coupe d'Europe mais c'est aussi l'une des plus fortes dans le jeu, notamment sur l'aspect offensif. Il y a un potentiel incroyable dans son équipe même quand il y a des absents importants (Yilmaz, Renato Sanches et Fonte étaient suspendus ou blessés contre les Merlus, NDLR). Le LOSC a une assise défensive, un gardien, un entraîneur qui maîtrise son sujet...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

« Je ne vois pas le LOSC s'écrouler au fil de la saison »

Lille, c'est un équilibre dans toutes les lignes. Il y a un talent individuel et collectif. Je pense qu'on n'a pas encore tiré la plénitude de ce groupe. Quelques recrues ne sont pas encore à 100%. Qu'est-ce que ça va être quand tout le monde va bien tourner ? C'est un bon mix entre jeunes talents et joueurs de charisme. Avec son effectif, le LOSC a presque les moyens d'avoir deux équipes-type compétitives en Ligue 1. On n'est pas loin d'un groupe digne de Monaco ou de Paris. Ce Lille est taillé pour jouer les premières places. Le LOSC est un candidat déclaré pour être le dauphin voir même un concurrent du PSG. Je ne vois pas cette équipe s'écrouler au fil de la saison.

Face aux Merlus, on a vu un événement marquant : le premier but avec les Dogues de Jonathan David. Un but attendu pour la recrue la plus onéreuse de l'histoire du club. Le Canadien avait besoin d'un peu de temps pour s'acclimater. Ce genre de joueurs, quand ils commencent à marquer, on ne les arrête plus... Après, quand on va chercher des joueurs avec un tel talent et qu'il ne marche pas de suite sur l'eau, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Le déclic, c'est le premier but mais le talent s'exprimera toujours. A Lille, Jonathan David est dans un bon cadre. Il est bien entouré et ses coéquipiers sont montrés protecteurs avec lui.

« Profitons de Yusuf Yazici tant qu'il est en Ligue 1... »

L'autre exemple de la bonne gestion lilloise, c'est Yusuf Yazici. Je ne vais pas dire que je ne suis pas surpris par la période qu'il traverse. Généralement, lorsqu'on revient d'une grave blessure, c'est rare de revenir aussi vite à un tel niveau. En ce moment, le Turc évolue à un niveau supérieur à celui auquel il était avant sa rupture des croisés. Ce que j'ai envie de souligner avec Yazici, c'est son état d'esprit. En début de saison, il n'était pas vu comme un premier choix de Christophe Galtier pour jouer en championnat. Il a eu sa chance en Ligue Europa et son triplé à Prague a été un déclic. Un déclic pour lui mais aussi un déclic pour le staff qui a pu voir que l'intéressé avait très faim. Il concrétise les espoirs placés en lui. En ce moment, Yusuf Yazici est en train d'exploser. Profitons-en tant qu'il est en Ligue 1, peut-être que dans un an il ne sera déjà plus là... »