OL – L'oeil de Denis Balbir : « Il faut s'attendre à une grosse révolution estivale »
Memphis Depay va quitter l'OL sur une désillusion.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL – L'oeil de Denis Balbir : « Il faut s'attendre à une grosse révolution estivale »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant s'est arrêté sur l'échec de l'OL dans la course à la Ligue des Champions.

Zapping But! Football Club Top 10 : les joueurs les plus fidèles en Ligue 1

« Contre Nice (défaite 3-2), Lyon a fait du Lyon. Comme depuis le début de saison. Dans le même match, on peut voir une équipe par séquence exceptionnelle et une autre qui n'a pas le niveau pour la Ligue des Champions. Le génie offensif – symbolisé par Memphis Depay – n'a pas été en mesure de compenser une défense lamentable et pataude face aux Aiglons. Une défense avec la charrue, incapable de tenir tête à la fraîcheur des Niçois, qui n'avaient pourtant rien à jouer. C'est finalement assez logique que l'OL rate le podium alors que Monaco avait dans le même temps laissé des points à Lens (0-0).

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« Où serait Lyon sans Memphis Depay ? »

Aujourd'hui, on parle beaucoup de mérite pour le titre du LOSC face au PSG. On peut aussi parler de mérite dans ce qui est arrivé à l'OL sur cette dernière journée. Ce Lyon n'avait pas un niveau de régularité suffisant pour accrocher la Ligue des Champions. Je m'inquiète pour la suite car un Lyon sans Memphis sera automatiquement moins fort. Sans le capitaine, son talent, sa grinta et ses passes décisives où en serait l'OL aujourd'hui ? Surement pas dans un « Big 4 » tel qu'il s'est dessiné sur le championnat 2020-21.

Avec ce deuxième exercice sans C1, on peut dire que l'OL a raté sa saison. Même si ça va faire hurler le président Aulas, c'est aussi le signe que Lyon est rentré dans le rang. Il faut s'attendre à une grosse révolution estivale. Ces dernières saisons, l'OL a beaucoup tâtonné, en prolongeant Marcelo, Denayer, on ne peut pas jouer dans la cours des grands comme ça. Il faut trouver de grands joueurs. Malheureusement, sans l'argent de la Ligue des Champions, ce sera compliqué.

« Garcia ? Ses mots n'étaient sans doute pas très judicieux »

Rudi Garcia s'en va. Est-ce que son départ laisse un champ de ruine ? Je ne pense pas … Hier, le coach lyonnais s'est lâché. Ses mots n'étaient sans doute pas très judicieux. Il a parlé sous le coup de la déception, laissé transparaître des tiraillements dans le staff et en coulisses. Ce n'est pas très bon. Aujourd'hui il part et le président Aulas devra trouver quelqu'un en capacité de fédérer tout le monde.

Reste que si l'entraîneur est important, ce qui compte aussi c'est le talent des joueurs. Contrairement à Memphis, Houssem Aouar n'a pas su répondre présent dans la régularité. Aujourd'hui, Lyon c'est bien gentil mais Toko-Ekambi – Kadewere, ça va pour la Ligue 1 mais ça ne rivalise pas avec Neymar – Mbappé, Yilmaz – David ou Ben Yedder – Volland au moment de viser la Ligue des Champions. Le LOSC et Monaco ont prouvé que c'était possible de dénicher l'oiseau rare. Aux recruteurs de l'OL de jouer. La vitrine de la Ligue Europa peut être belle … A condition de faire de cette compétition un réel objectif.

« Juninho entraîneur ? Pas convaincu à 100% »

Est-ce que je pense que l'avenir de Lyon peut passer par Juninho entraîneur ? Je ne suis pas 100% convaincu. Maintenant, s'il a envie de s'asseoir sur le banc et que c'est le souhait du club... L'OL fera sa cuisine interne. Le côté positif de Juninho entraîneur, c'est qu'il jouit d'un crédit presque illimité chez les supporters car il a été un immense joueur du club. Après, Lyon c'est quand même particulier pour un entraîneur. Quand on vient de l'extérieur, c'est difficile. Quand on est de l'intérieur, c'est compliqué aussi comme on a pu le voir avec Bruno Genesio. A un moment donné, il va falloir trouver quelqu'un qui fasse l'unanimité. Le plus important, c'est de trouver un entraîneur qui ne plie pas bagage au bout de deux ans. Lyon se cherche. Lyon doit se trouver s'il ne veut pas rentrer dans le rang... »

Pour résumer

Pour Denis Balbir, l'OL – qui a raté la C1 - est face à un grand chantier estival... Et la reconstruction ne s'annonce pas évidente.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz