OM – L'oeil de Denis Balbir : « Sampaoli a le physique de l'emploi »
Jorge SampaoliCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OM – L'oeil de Denis Balbir : « Sampaoli a le physique de l'emploi »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant revient sur les débuts réussis de Jorge Sampaoli à l'OM.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le tirage au sort complet des 1/4 de finale

« La semaine passée, l'OM sortait d'une élimination pitteuse en Coupe de France face au Canet (National 2). En l'espace de sept jours, le décor a totalement changé avec les victoires glanées face à Rennes (1-0) et Brest (3-1) pour les deux premiers matchs de Jorge Sampaoli. L'OM a repris la 5e place au RC Lens grâce au goal-average et l'OM peut se prendre à rêver à nouveau d'Europe. A Marseille, les gens ont retrouvé le sourire. Cela faisait longtemps que l'OM n'avait plus gagné en inscrivant trois buts. Ça fait du bien.

Certains parlent d'un effet Sampaoli, redoutant que ce ne soit qu'un mirage de courte durée. Oui et alors ? Peut-être que ça peut durer. Si j'ai bien une certitude, c'est que l'Argentin saura tirer le meilleur du maigre effectif dont il dispose. Sampaoli a déjà relancé des joueurs qui étaient perdition. Il y a quelques semaines, on s'interrogeait tous, moi le premier, sur Michaël Cuisance. Sampaoli lui redonne une seconde vie. On se demandait pourquoi Henrique n'était pas utilisé, Sampaoli ne s'est pas posé de questions et on voit le résultat. Pour l'instant, on a quelques bonnes réponses dans le coaching et dans le système.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« La patte de l'OM, ça doit être l'énergie »

Alors bien sûr, les grands intellos du foot vont nous dire que ce n'est pas encore ça, que Marseille pourrait jouer mieux, qu'on ne voit pas encore réellement la patte Sampaoli... Pour moi, c'est du baratin. La patte de l'OM, ça doit être l'énergie. Les supporters veulent voir des joueurs avec la grinta. Marseille ne sera pas le Barça du jour au lendemain. On ne me fera pas changer d'avis sur le fait que l'effectif de l'OM est en dessous de ce que doit être un groupe qui aspire à jouer l'Europe mais au moins ils ont, avec Sampaoli, le coach qui permettra de tirer le maximum des joueurs en place. Aujourd'hui, il travaille à les remettre en confiance. Avec lui sur le banc et aux entraînements, c'est plus animé : ça sautille, ça parle, ça hurle, c'est tactile... Un vrai coach à l'ancienne, à la Roland Courbis.

« Marseille est une ville d'excès, Sampaoli un coach dans l'excès »

Est-ce que ce sera suffisant pour finir devant Lens ou Metz ? Je ne sais pas. En tout cas, l'OM connait un vrai sursaut au classement avec ces six points en une semaine. On a, à nouveau, plaisir à regarder Marseille. Cet entraîneur communique une envie de se dépasser. Avec ça sur le banc, on a beau avoir un peu les pieds carrés, ça sublime. Collectivement, l'équipe est déjà meilleur et c'est un grand pas de fait.

Est-ce qu'une passion fusionnelle peut naitre entre Marseille et Jorge Sampaoli comme ce fut le cas avec son mentor Marcelo Bielsa ? Bien sûr ! Au delà de ses qualités d'entraîneur, l'Argentin a le physique de l'emploi par rapport à la région et au club. Ce n'est pas quelqu'un de renfrogné sur son banc. Lui, il est volcanique, il exulte. Dans les moments plus difficiles, il aura le droit à davantage de clémence que certains. Avec Sampaoli, les joueurs seront obligés de se dépouiller de la 1ere à la 95e minute. Ce genre de caractère est important dans des clubs comme Marseille, Lens ou Saint-Etienne. Là où le public joue un rôle prépondérant. Marseille est une ville d'excès, Sampaoli est un manager dans l'excès. Entre eux, ça ne peut que coller... »