PSG, OL, LOSC – L'oeil de Denis Balbir : « Paris a réagi en champion »
Kylian MbappéCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OL, LOSC – L'oeil de Denis Balbir : « Paris a réagi en champion »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur les derniers rebondissements dans la course au titre et notamment le réveil du PSG à Lyon.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs passeurs de Ligue 1 en activité

« Le moins que l'on puisse dire, c'est que la course au titre est haletante cette saison avec des rebondissements tous les week-ends. Une semaine après avoir été surpris à la maison par le FC Nantes, le PSG a réalisé un très gros match à Lyon (4-2) pour reprendre la tête de la Ligue 1 à un LOSC battu à la surprise générale par Nîmes (1-2). Au Groupama Stadium, on a vu une grande équipe de Paris, un grand Mbappé... Peut-être qu'en sentant le danger venir, le PSG a réagi en champion. L'équipe francilienne a abordé cette partie comme un gros match européen. A l'inverse de Lyon qui interroge depuis quelques semaines.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« Mbappé était le chef de file d'une équipe du PSG de plus en plus équilibrée »

Certes, l'OL était privé d'Houssem Aouar, un joueur souvent très performant dans les grands rendez-vous maintenant cela ne justifie pas tout. Mais plutôt que de parler de Lyon, je préfère souligner le superbe match de Paris. Il y avait tout : de la vitesse, de la précision, des contres ravageurs... Pendant une heure, c'était une démonstration collective. Le PSG a remis les choses au point dans la course au titre. C'était vraiment un week-end tout bénef' pour eux.

Après son match raté contre Nantes, Kylian Mbappé avait à cœur de se rattraper. Il l'a fait avec un doublé, en inscrivant à seulement 22 ans son 100e but en Ligue 1. Il y a quelques semaines, les plus pessimistes le voyaient à bout de souffle, presque grillé. A l'époque, je l'avais défendu. Tout grand joueur connait des trous de forme. Cela ne dure jamais très longtemps avec ce genre de joueurs. Hier, il était vraiment le chef de file d'une équipe du PSG de plus en plus équilibrée. Une équipe qui marque à nouveau son territoire en Ligue 1 et se remet à rêver d'un dixième titre. L'étoile sur le maillot redevient un challenge accessible.

« On en fait beaucoup avec le Bayern... »

En ligne de mire, il y a aussi le choc de Ligue des Champions face au Bayern début avril. Je trouve qu'on en fait beaucoup avec le Bayern Munich. A juste titre car c'est une très belle équipe avec les Gnabry, Lewandowski... Une équipe avec des statistiques incroyables qui écrase le football allemand. C'est une grande structure, l'un des plus grands clubs de la planète, le champion d'Europe en titre. Mais Paris est aussi capable de grandes choses. Certes, la dernière confrontation en finale n'est pas un bon souvenir pour le PSG mais l'équipe de Mauricio Pochettino ne doit pas partir vaincue. Le Bayern est une équipe joueuse et le PSG peut profiter de ce fait. Sans être un bon ou un mauvais tirage, les deux équipes partent à chances égales... Et contrairement à la finale de 2020 il y aura un match retour. »