PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, RC Lens – L'oeil de Denis Balbir : « Urgent de limiter les dégâts causés par Mediapro »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, RC Lens – L'oeil de Denis Balbir : « Urgent de limiter les dégâts causés par Mediapro »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant revient sur le naufrage du diffuseur Mediapro et sur ses conséquences.

« L'annonce du retrait de Mediapro est un moment compliqué à passer pour le football français. Prévisible compte-tenu des derniers évènements mais malheureusement compliqué. Dans ce dossier, la Ligue est fautive de ne pas avoir anticipé les choses. Dès l'arrivée du groupe sino-espagnol, il y avait un regard de méfiance. Aveuglé par les millions d'euros proposés, les patrons du football français n'avaient pas voulu voir ce qui s'était passé ailleurs - notamment en Italie - où Mediapro s'était déjà retiré dès lors qu'on leur avait demandé des garanties. C'est triste mais le football français récolte ce qu'il a semé.

« J'ai envie d'imaginer un avenir au football français »

La Ligue et les présidents de club n'ont pas été assez sur leurs gardes. Tout le monde s'est pris à rêver d'un football français qui valait un milliard. Un tarif que la Ligue 1 ne méritait pas et ne mérite pas plus aujourd'hui. Certains risquent de payer le manque de sérieux de nos dirigeants qui, eux-mêmes, ont donné les clés à des gens qui n'étaient pas sérieux. J'espère qu'il n'y aura pas de clubs en faillite suite à cet épisode.

L'avenir s'annonce compliqué pour tous les clubs. Malgré tout, j'ai envie d'être optimiste et de me dire que les clubs s'en sortiront. De nouveaux (ou plutôt d'anciens) diffuseurs vont (re)venir, les ambitions seront revues à la baisse, peut-être aussi que la pandémie va s'arrêter et que les spectateurs vont enfin avoir le droit de repeupler les stades, peut-être aussi que le marché des produits dérivés va redémarrer... On le sait : quand les gens sont frustrés, ils se lâchent un peu plus. J'ai envie d'imaginer un avenir au football français même si c'est dur actuellement.

« Je ne vois pas Canal+ abandonner la Ligue 1 »

A l'instant t, il est bien évident que Canal+ est en position de force. Cette nouvelle négociation dans l'urgence va être un sacré baptême du feu pour le nouveau président de la LFP Vincent Labrune. Même si Canal a été méprisé par les anciens dirigeants de la LFP lors de la négociation en 2018, le diffuseur historique n'a pas non plus intérêt à ce que le château de cartes s'écroule.

Que Canal+ revienne en bombant un peu le torse, c'est logique. Que Canal+ abandonne un football français qui va de plus en plus mal, je n'y crois pas. On parle d'une chaîne qui a valorisé la Ligue 1, qui a créé son traitement éditorial, mis en place sa réalisation en continu depuis le milieu des années 80...Le plus important maintenant, ce n'est pas qui va gagner le bras de fer entre Canal et Vincent Labrune, c'est que le football en sorte vainqueur. Il est urgent de limiter les dégâts causés par Mediapro et que tout le monde pense aux intérêts du football ».