Les Marseillais qualifiés
Les Marseillais qualifiésCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OM, RC Lens, LOSC, Rennes - L’œil de Denis Balbir : « La France déjà reçue 5/6, mission prise au sérieux »

Chaque lendemain de Coupe d’Europe, Denis Balbir décrypte le bilan des clubs français. A l’issue de la 5ème journée des phases de groupes, notre consultant est plutôt soulagé de voir autant de clubs se qualifier en même temps…

Zapping But! Football Club Top 10 : les footballeurs les plus suivis sur les réseaux sociaux

« La semaine avait mal commencé en Ligue des Champions. Le risque de faire un 0/2 dans la plus importante des Coupes d’Europe réel. Face à Newcastle, on a eu un PSG brouillon, qui n’a pas trop su comment trouver l’ouverture mais qui s’en est sorti de manière presque inespérée avec ce 1-1. Sur ce match, j’ai vu beaucoup de désinvolture. Notamment de la part de Bradley Barcola quand il est rentré. Contre les Magpies, on a vu beaucoup de tirs mais peu de réalisme.

Sur ce match, il est difficile d’éluder le chapitre « arbitrage ». Pour moi, aucun des deux penaltys réclamés sur les mains n’aurait dû être sifflé… Mais à contrario, le contact sur Hakimi aurait dû donner lieu à un penalty. L’arbitre du match a été plus que moyen et cela a influé sur le résultat. Au-delà de ça, j’ai été déçu par Paris et par certains joueurs. J’attendais plus du milieu, j’attendais plus du coréen Lee Kang-In, j’attendais plus de l’attaque qui a buté sur un bon gardien (Pope)… Ce qu’il faut quand même retenir c’est que le point du match nul vaut de l’or car le PSG garde son destin en main. Si Paris demeure toujours aussi séduisant dans son approche des matchs, dans les résultats c’est quand même très moyen par rapport aux équipes du PSG de ces dernières saisons…

« Cela n’enlève en rien ce qu’a fait le RC Lens avant »

Pour Lens, la Ligue des Champions a pris fin à l’Emirates Stadium avec cette lourde défaite 0-6 contre Arsenal. Sincèrement, je pensais que les Sang et Or auraient le tempérament et l’effectif pour tenir un match nul. Les Gunners étaient dans une bonne dynamique et quand les buts s’enchaînent aussi vite après 25 minutes, cela devient compliqué. Six buts encaissés en Ligue des Champions, c’est un triste record pour un club français. C’est dommage. Maintenant cela n’enlève en rien ce qu’a fait le RC Lens avant… On ne va pas tout gommer car les Lensois ont pris une raclée à Arsenal face à un club légendaire. Lens a encore les cartes en main pour jouer la Ligue Europa. C’est quand même une belle Coupe d’Europe. Il ne faut pas commencer à se dire que Lens ne vaut plus un clou car ils ont pris un carton. Restons mesuré dans l’exploit comme dans la défaite.

« Dans le scénario, cet OM rappelle celui de 2018 »

Si mardi et mercredi furent difficiles pour la France, on a en revanche passé un très bon jeudi avec trois victoires et un nul.  Je voudrais commencer par Toulouse, qui, grâce à son nul face à l’Union Saint-Gilloise (0-0), est assuré d’un hiver européen en barrage de C3 ou en barrage de C4. Le Téfécé n’a plus besoin que d’un point pour finir second de cette poule. Ce n’est pas si mal pour un club qui n’est pas formaté pour ça et qui ne tourne pas fort en Ligue 1 (15ème). Je suis assez content pour Lille aussi, qui n’est plus qu’à un match de valider sa première place après sa victoire tranquille sur le terrain de l’Olimpija Ljubljana (2-0) avec la nouvelle titularisation du très jeune Bouaddi (16 ans), que j’avais découvert au tournoi de Montaigu au printemps dernier.

Pour ce qui est du Stade Rennais et de l’OM, qui sont en difficulté en Ligue 1, les deux clubs continuent sur de bonnes bases en Coupe d’Europe. Sur terrain neutre, Rennes a réalisé une grosse performance face au Maccabi Haïfa (3-0). Un succès tout en maîtrise. Quant à l’OM, qui avait besoin de se rassurer, la victoire face à l’Ajax (4-3) est importante. Elle peut même être fondatrice et réveiller un club qui ronronne en Ligue 1. Jeudi soir, on a assisté au réveil attendu d’Aubameyang (triplé), l’un des hommes forts de cette Coupe d’Europe (Le Gabonais n’est plus qu’à un but du record de Radamel Falcao en C3 (30 réalisations), NDLR). Oui, l’OM a pris trois buts mais il en a mis quatre et le scénario rappelle un peu l’épopée de 2018 dans cette compétition.

« Le PSG, le seul gros bémol »

Aujourd’hui, cinq de nos clubs sont déjà assurés de voir l’hiver et le printemps européens. On devrait d’ailleurs repasser devant les Pays-Bas dès la prochaine journée au niveau de l’indice UEFA quand on récupèrera tous les bonus de qualification. Le seul gros bémol c’est que le PSG, qui était le club qu’on attendait le plus, est celui qui va peut-être le plus nous décevoir. Mais l’essentiel c’est de voir que tous nos clubs ont pris les choses en main sérieusement et ont accepté leur mission avec sérieux. Les aigris diront que c’était dans des poules faciles pour les uns et très faciles pour les autres mais il fallait quand même gagner ces matchs. »

Rejoignez le fil But ! Football Club sur WhatsApp pour ne rien rater des grosses infos sur vos clubs favoris.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Denis Balbir revient sur la semaine européenne des clubs français. Des désillusions en Ligue des Champions à ce nouveau jeudi presque parfait de nos représentants, notre consultant dresse un bilan global finalement positif.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.