PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Paris première, l'OM sans espoir »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « Paris première, l'OM sans espoir »

Chaque lendemain européen, Denis Balbir décrypte l'actualité des clubs français en Ligue des Champions. Retour sur la deuxième journée du PSG, de l'OM et du Stade Rennais.

« PSG : Moise Kean ressemble à une bonne pioche »

« Le PSG a ramené une première victoire française cette saison en C1. Vu le contexte géopolitique actuel, ce n'était pas facile pour Paris de se rendre en Turquie et ils l'ont emporté 2-0 face à l'Istanbul Basaksehir. C'est ce qu'on retiendra. Malgré les critiques, le PSG a fait son match. On ne va pas non plus survendre la force de l'adversaire. Ce n'était pas Galatasaray ou Fenerbahçe. Ce n'était pas un grand nom du football turque même si elle a le mérite d'être là. Pour moi, le principal bémol de ce match, ce n'est pas le jeu du PSG mais la blessure de Neymar.

En revanche, je suis séduit par Moise Kean. C'est un joueur que je suis depuis longtemps, depuis ses débuts à la Juventus. Personnellement, j'avais été surpris de ne pas l'avoir vu exploser à Everton sous Carlo Ancelotti. Certes, on pouvait se poser des questions sur son potentiel réel. Surtout quand la Juve laisse filer l'un des ses jeunes (ce qui est relativement rare). Est-ce un joueur à problèmes au niveau de l'extrasportif ? Je ne sais pas... En tout cas, en moins d'un mois à Paris, il a déjà enquillé deux doublés. Il ne faut pas oublier que c'est un jeune joueur. Peut-être un Mbappé bis.

Même si je suis très critique envers le Mercato du PSG, je dois reconnaître que ça ressemble à une bonne pioche de Leonardo. Il est vraiment dans le moule offensif des Mbappé et des Neymar. Sur ce plan, c'est intéressant. Maintenant tout le monde sait que le problème du PSG n'est pas devant mais surtout derrière sur les côtés... Il ne faut pas non plus oublier cette carence du recrutement du fait d'une victoire en Ligue des Champions. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« OM, une petite équipe incapable de rivaliser en Europe »

« Concernant l'OM, balayé à la maison par Manchester City (0-3), c'est triste mais malheureusement prévisible. Marseille n'a pas une équipe de Ligue des Champions. C'est une petite équipe incapable de rivaliser en Europe. Je me demande comment certains ont pu penser que l'OM avait une chance dans cette poule avec l'Olympiakos, City et Porto ? Soit ils se voilent la face, soit ils ont un taux d'alcoolémie élévé. On le voit : ce groupe n'est pas armé à lutter en Europe, tout juste il s'agit d'une équipe qui peut viser le Top 5 en Ligue 1...

Avec 4 buts encaissés, 0 marqué et 2 défaites en 2 matches, l'OM est mal barré. S'ils perdent à Porto la semaine prochaine, ce sera fini. Le plus dur, c'est cette série record espacée de 8 ans : 11 défaites de suite en Ligue des Champions. Cette spirale négative est choquante. Cela ressemble presque à un compte à rebours quand un buteur ne trouve plus le chemin des filets après 800, 900 ou 1000 minutes. Cela commence à faire beaucoup. On peut mettre ça sur le compte de la réussite, sur l'attente trop importante autour de ce club... Pour moi, le vrai problème c'est que depuis l'époque Drogba, Gignac, Niang, il est difficile de voir un grand buteur à l'OM. Heureusement, ils ont un grand gardien avec Steve Mandanda pour limiter la casse mais lui ne marque pas de buts.

On peut tout dire sur l'OM Champion's Project depuis l'arrivée de Frank McCourt. On peut penser que Rudi Garcia est le responsable de la situation. Mais les faits sont là : Marseille est un club endetté, qui ne fonctionne que par le biais de bricolage et qui ne remplace pas bien ses départs. Aujourd'hui, on en est là. Ce club marche sur la tête depuis trop longtemps pour espérer quoi que ce soit. Oui, il y a parfois des miracles comme cette 2e place synonyme de Ligue des Champions. Mais tout miracle a ses limites et ce qui se passe aujourd'hui est la suite logique... Si Marseille avait l'effectif de Lille ou de Rennes, il y aurait de l'espoir mais là... »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Stade Rennais, l'apprentissage du top niveau européen »

« Rennes justement continue son apprentissage. Mercredi, ils ont perdu à Séville contre le tenant de la Ligue Europa (0-1). Je pensais que les Bretons avaient les épaules pour prendre au moins un point en Andalousie. Je suis un peu déçu. Je croyais beaucoup au plan de jeu de Julien Stéphan et j'espérais qu'il serait plus conquérant. Avec un seul point pris en deux matches, Rennes s'est mis en difficulté au niveau comptable.

Parmi les points positifs, il faut saluer la prestation exceptionnelle d'Alfred Gomis. Ce n'était pas facile de succéder à Edouard Mendy. Il a eu un peu de mal face à Angers (défaite 2-1) le week-end dernier mais ça y est, il est lancé. Sans lui, l'addition aurait pu être plus salée. En tout cas, sur ce Séville – Stade Rennais on a vu l'écart entre un grand club habitué à l'Europe et une équipe ambitieuse mais encore en phase d'apprentissage.

Le vécu, c'est ce qu'il manque à ce Rennes pour espérer mieux. Ce n'est pas une défaite humiliante mais cela fait zéro point au final. C'est tout le problème de clubs comme le Stade Rennais ou le LOSC l'an passé, ils apprennent d'années en années. Il faudra peut-être attendre encore un an et espérer une nouvelle qualification européenne pour voir Rennes en capacité de briller sur ce genre de matches... »