Karim Benzema, la passe de cinq en C1
Karim Benzema, la passe de cinq en C1Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

Real Madrid – L'oeil de Denis Balbir : « Benzema ? Si le Ballon d'Or lui échappe, c'est incompréhensible »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité du football. Retour sur la finale de la Ligue des Champions remportée pour la 14e fois par le Real Madrid d'un certain Karim Benzema.

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 Uber Eats

« La finale de Ligue des Champions entre Liverpool et le Real Madrid a offert une honte en Mondovision à la France au niveau de l'organisation. C'est inquiétant. En deux jours, on a eu les incidents autour du Stade de France et les incidents à Saint-Etienne. Les JO arrivent à grands pas et on se demande comment le pays va être en mesure d'organiser ce genre d'évènements en évitant les problèmes.

Ce qui s'est passé à Saint-Denis, cela ne se passe jamais ailleurs en Europe. Même s'il y a de grosses rivalités entre clubs et entre bandes rivales en Espagne, en Italie ou en Angleterre, on ne voit plus ça. On l'a vu par le passé. Il a fallu des morts, notamment en Angleterre mais c'est fini ! En France, cela fait des mois que les spécialistes du football alertent les autorités. Ce n'est pas une question de déplacements de foule, le problème est plus global.

Je n'étais pas au Stade de France samedi mais, sur ce qu'il s'est passé, on ne peut pas blâmer uniquement les supporters de Liverpool ou de Madrid. Quand on voit sur les images ou les rapports de police, on se dit que les Anglais n'ont pas forcément été les troubles-fêtes mais peut-être aussi les victimes. Aux autorités françaises de prendre les responsabilités, de savoir qui sont ces gens autour de Saint-Denis qui sont venus mettre le bazar, s'il y avait effectivement un problème de faux billets. Pour moi, ce fiasco est un cocktail de tout ça.

« La réussite d'Ancelotti, c'est une pique de plus au PSG et à sa gestion »

Pour en revenir au football, ce 14e sacre du Real Madrid n'était sans doute pas le plus spectaculaire. C'était une finale avec beaucoup d'intensité. On a vu un exceptionnel Thibaut Courtois qui a écoeuré Mohamed Salah à plusieurs reprises et une erreur de défense qui a permis à Vinicius Jr d'inscrire l'unique but du match. A mon sens, c'est surtout un match qui doit laisser des regrets au PSG, qui a longtemps été supérieur à ce Real sur sa double confrontation mais qui n'a pas su être à la place de ces Merengue.

Samedi, le Real Madrid a encore fait ce qu'il fallait, avec un grand entraîneur – Carlo Ancelotti – qu'on a fait partir du PSG comme un malpropre. La réussite de l'Italien et ses trophées, c'est une pique de plus à Paris et à sa gestion. En deux ans et après Thomas Tuchel avec Chelsea l'an passé, on aura donc eu deux anciens coachs franciliens vainqueurs de la Ligue des Champions. Cela remet les choses en place : au PSG, ce n'est pas l'entraîneur qui est mauvais mais la politique de recrutement qui ne fonctionne pas.

En remportant sa 5e Ligue des Champions - la première sans Cristiano Ronaldo -, Karim Benzema a sans doute éteint le suspense pour le prochain Ballon d'Or. Capitaine et guide du Real, des buts enfilés comme des perles, un retour réussi en équipe de France, champion de Liga, champion d'Europe... La C1, cétait la ligne qu'il manquait à son palmarès sur cette saison exceptionnelle. Si le Ballon d'Or lui échappe cette fois-ci c'est une incompréhension totale. Il mérite amplement cette distinction. Il n'y a pas photo. »

La chronique Real Madrid de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité du football. Retour sur la finale de la Ligue des Champions remportée pour la 14e fois par le Real Madrid d'un certain Karim Benzema, probable futur Ballon d'Or à ses yeux.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.