Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « On peut parler d'une mini crise »
Même Erminig fait grise mine au Stade Rennais...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « On peut parler d'une mini crise »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Focus sur la mauvaise période du Stade Rennais, défait contre Reims dimanche.

Zapping But! Football Club LOSC, OL, Monaco, OM : Top 10 des ventes de L1 vers la Premier League

« Battu par Reims à la maison (0-2), le Stade Rennais est en train de rater son début de saison. Pire, malgré les gros investissements réalisés cet été, les Rouge et Noir s'affichent avec la pire attaque de Ligue 1 après cinq journées (3 buts). C'est une grosse surprise. Il y a quelques jours, j'ai vu les paroles de Bruno Genesio qui évoquait sa volonté d'inculquer un « esprit de la gagne » à cette équipe devant les échéances à venir et l'ambition des Rennais.

Quand on regarde l'effectif de Rennes, on ne peut pas se satisfaire de ce que l'équipe montre aujourd'hui. Rennes est taillé pour être un outsider du championnat. Avec Martin Terrier, Serhou Guirassy, etc., il y a de grands attaquants. Les Bretons sont également allés chercher Gaëtan Laborde (Montpellier), qui était l'un des tous meilleurs à son poste en Ligue 1 et qui était très convoité. Plus que de rater des occasions, ce que je trouve inquiétant, c'est l'état d'esprit. Cette équipe du Stade Rennais manque d'impact, de positif, d'envie... C'est un souci collectif que l'entraîneur devra régler assez vite.

« Tottenham puis l'OM, le moment idéal pour se relancer »

Je ne comprends pas les difficultés de cette équipe car, individuellement, ce sont des joueurs qui ont tous des statistiques, qui ont montré des choses. Sur le papier, le Stade Rennais a réalisé un bon Mercato même si ça ne se voit pas encore dans les faits. Ce qu'il manque, c'est le liant. Est-ce que le départ d'Eduardo Camavinga a fait du mal ? Beaucoup de questions se posent avec cette équipe. Maintenant il ne faut pas non plus dramatiser. On peut quand même parler d'une petite crise comme les clubs en ont par période durant la saison. En tout cas, je n'imagine pas Rennes jouer le bas de tableau. Que ce soit sur le terrain, au niveau du public ou dans son organigramme, cette équipe est trop bien outillée pour ne pas remonter... Il n'y a pas de signal d'alarme à tirer mais des interrogations légitimes.

Dans les prochains jours, le plateau s'annonce copieux pour Rennes avec la réception de Tottenham en Ligue Europa Conférence jeudi et le choc dimanche face à l'OM au Vélodrome. Pour moi, c'est le moment idéal pour se relancer. Rennes a besoin de challenges pour ne pas cogiter. Là, deux gros matchs se suivent. Bruno Genesio a l'expérience et il saura trouver les mots pour mettre ses joueurs face à leurs responsabilités. Je ne m'inquiète pas pour Rennes. C'est mieux d'enchaîner assez vite après Reims plutôt que de gamberger. De toute façon, Rennes ne peut pas faire pire que ce qu'il montre... »

La chronique Stade Rennais de Denis Balbir

Denis Balbir n'imagine pas le Stade Rennais vivre une saison en deuxième partie de tableau. Si la défaite face à Reims et le statut de pire attaque de Ligue 1 fait désordre, les Bretons de Bruno Genesio vont se remettre en ordre de marche selon lui.