Bruno Genesio
Bruno GenesioCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

Stade Rennais, OGC Nice - L'oeil de Denis Balbir : « Les outsiders ont déjà un train de retard »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant revient sur les mauvais démarrages du Stade Rennais et de l'OGC Nice.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs buteurs de la décennie

« Dans ce championnat à plusieurs vitesses qui est en train de se mettre en place, le PSG, l'OM, l'OL et le RC Lens ont bien démarré. A l'inverse, le Stade Rennais et l'OGC Nice – qui comptaient parmi les principaux outsiders de ce championnat – ont déjà pris un train de retard. Dans ce championnat où tout va très vite, les deux équipes sont déjà décrochées. Ce week-end les Bretons ont encore déçu à onze contre dix à Troyes (1-1) alors que les Aiglons ont perdu leur derby à la maison contre Monaco (0-1).

A Rennes, il y a forcément un peu d'inquiétude. Je m'attendais à beaucoup mieux de la part de cette équipe, de ce club plutôt stable et à l'effectif ambitieux. C'est difficile à expliquer mais les Rouge et Noir peinent à retrouver leur allant de l'an passé. Sur le terrain, tous les matchs sont accrochés, parfois avec un résultat positif, parfois avec des défaites à la clé... Je n'ai pas non plus compris le départ à Nice de Gaëtan Laborde. Il y a de quoi se poser des questions. Malgré tout, je ne me fais pas trop de soucis. Je pense que Rennes a suffisamment de certitude pour se reconstruire. Ce club s'est souvent appuyé sur la loi des séries pour remonter au classement. Pour ça, Bruno Genesio est bien évidemment l'homme de la situation.

« A Nice, l'état d'urgence est déjà à déclarer »

Si Rennes est une déception, c'est encore plus marqué pour le Nice de Lucien Favre, modeste 16ème de Ligue 1. Avec les moyens d'Ineos, avec le retour du technicien suisse (un coach qui aime le foot et le jeu!), on pensait que les Aiglons allaient faire très mal. Il s'avère que l'état d'urgence est déjà à déclarer. C'est quand même surprenant quand on voit la qualité de l'effectif avec le tandem Laborde – Delort devant, Nicolas Pépé, Aaron Ramsey... Dans les buts, on a quand même Kasper Schmeichel, qui n'est pas n'importe qui mais qui prend la foudre chaque week-end. Peut-être qu'il y a un certain mal-être, des difficultés d'adaptation... Pour l'instant, les résultats sont catastrophiques.

Certains avancent l'explication d'un Mercato tardif pour justifier le retard à l'allumage de Rennes et Nice. Rennes s'est reconstruit une charnière centrale (Rodon – Theate) à quelques jours du championnat, Nice a fait son Mercato sur la dernière quinzaine d'août... Cela peut être un explication même si d'aucun feront aussi remarqué qu'un Alexis Sanchez n'a pas eu besoin de temps d'adaptation pour être décisif à l'OM. On va dire que c'est une explication quand ça ne va pas mais l'addition des talents doit aussi faire la différence à un moment donné. Attention à ce que la pression des ambitions ne se retournent pas contre Rennes et Nice... Même si on n'est pas non plus la même ferveur qu'à Marseille ou à Paris. »

La chronique Rennes et Nice de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant revient sur les mauvais démarrages du Stade Rennais et de l'OGC Nice. Il tente d'ailleurs d'expliquer comment ses deux ambitions sont autant à la dérive.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.