ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Aouchiche, des débuts pleins de promesses »
par Alexandre Corboz

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Aouchiche, des débuts pleins de promesses »

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts et de la Ligue 1. Focus sur les premiers pas d'Adil Aouchiche avec l'ASSE mais également sur le dénouement du cas Ruffier.

« Une semaine après sa défaite en finale de Coupe de France, l'AS Saint-Etienne a repris sa campagne de matches amicaux avec une victoire face aux Girondins de Bordeaux (4-2). Un match marquant les débuts réussis d'Adil Aouchiche sous le maillot vert. L'ancien Parisien avait quand même un peu de pression mais il a mis un joli premier but. C'est bien pour lui, bien pour le club. Il peut devenir le joueur qui manquait à l'AS Saint-Etienne et Claude Puel sera le bon coach pour l'aider à se développer. Même si on savait déjà qu'il avait des qualités, c'est bien qu'il le montre de suite à son arrivée. Cela va lui donner de la confiance. Ses débuts sont vraiment pleins de promesses. S'il s'étoffe physiquement, il peut amener beaucoup à cette équipe.

« De gros espoirs pour la saison à venir »

Au delà de ça, et même s'il faut toujours garder de la mesure durant la préparation, ce que montre l'ASSE me plait. Le match face au PSG en finale de Coupe de France (défaite 1-0) m'a conforté. Même s'il est très tôt pour le dire, je pense qu'on vit un tournant à Saint-Etienne. Les Verts sortent d'un exercice compliqué en 2020-21, il y a eu l'arrêt des compétitions avec le coronavirus... Le club a vraiment failli être en difficulté. Là, on assiste un vrai redémarrage. Durant la préparation, l'ASSE marque beaucoup de buts. On voit des jeunes prometteurs, des anciens qui reviennent bien après une saison décevante... Même si certains sont encore un peu en dedans, il y a beaucoup plus de satisfactions que de points négatifs. J'espère qu'on vit l'un des tournants du club. Comme lorsque Brandao et Aubameyang ont débarqué ensembles dans le Forez. J'ai de gros espoirs sur la saison à venir.

« La réintégration de Ruffier, ce n'est pas plus mal »

Outre l'officialisation attendue de la retraite de Loïc Perrin, l'actualité de Saint-Etienne a aussi été rythmée cette semaine par la décision du club de réintégrer Stéphane Ruffier et l'enquête ouverte concernant des faits de bizutage au centre de formation. Pour Ruffier, ce n'est pas plus mal malgré tout ce qu'on a pu dire, lire, écrire et penser. C'est quand même quelqu'un qui faisait partie des cadres. Saint-Etienne a déjà perdu Loïc Perrin. Un licenciement de Stéphane Ruffier en plus, cela faisait beaucoup en quelques jours. C'est bien que le club se soit arrangé avec son gardien. On ne sait jamais ce qui peut se passer avec Jessy Moulin. Même si je ne doute pas de ses qualités et qu'il a brillé contre Paris, il n'a jamais vraiment enchaîné les matches au plus haut niveau. On ne sait pas comment il peut réagir au niveau physique. C'est mieux d'avoir une autre option en plus du jeune Bajic.

Concernant l'histoire avec les jeunes, on va laisser la justice faire son œuvre. Le club est là pour sanctionner. Les problèmes de bizutage, des joueurs qui se font tabasser... Je trouve ça lamentable. Je pense que les sanctions seront exemplaires mais je ne me mets pas à la place des dirigeants. Évidemment cette histoire fait une tâche dans l'image de la formation stéphanoise. C'est vraiment dommage alors que le club vient tout juste de se hisser dans le Top 5 des meilleurs centres de formation français... »