ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Difficile de critiquer le Mercato de Wantier »

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Difficile de critiquer le Mercato de Wantier »

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. En cette première trêve international, retour sur le premier vrai Mercato mené par David Wantier.

« Avec le départ de Dominique Rocheteau et la mise en retrait de Frédéric Paquet, David Wantier s’est retrouvé en première ligne pour gérer le Mercato de l’AS Saint-Etienne. Je pense qu’il est difficile de critiquer le marché réalisé par les Verts cette saison. Par rapport aux autres équipes et au passé récent, l’ASSE s’est montrée particulièrement active. C’est satisfaisant même si on sait que la réussite d’un Mercato ne se mesure pas qu’au nombre et à la qualité des arrivées et qu’il faut que la mayonnaise prenne.

« Qu’on apprécie ou pas David Wantier, il faut reconnaître un gros boulot »

Qu’on apprécie ou pas David Wantier, il faut reconnaître un gros boulot de sa part. Il a amené un maximum de joueurs sur des profils réclamés par le staff et a su mener des discussions compliquées pour conserver certains joueurs. Timothée Kolodziejczak est l’une de ses réussites et on ne peut que se réjouir de le voir là. Sans faire du cas par cas, j’ai aussi aimé que l’ASSE soit en mesure de convaincre un Harold Moukoudi ou un Denis Bouanga. Des joueurs ciblés et qui correspondent vraiment à ce club.

« Son réseau a fait tâche d’huile. Trauco un bel exemple »

Ce que j’ai apprécié également, c’est la manière dont le réseau de Wantier a fait tâche d’huile. Sainté a encore beaucoup recruté en Ligue 1 et Ligue 2 mais a su s’ouvrir sur le monde avec des profils précis comme celui de Miguel Trauco (ex-Flamengo). Par le passé, on a souvent vu les Verts rester dans un certain confort de joueurs connaissant la L1. Une politique que je ne regrette pas car j’estime qu’elle rendait les choses plus faciles au niveau de l’adaptation même si elle avait certaines limites. Maintenant je trouve que c’est aussi bien de ne pas se cantonner à certains domaines de compétences. Ce choix de Miguel Trauco me plait. Le Péruvien colle très bien à l’esprit stéphanois avec beaucoup de grinta, de technique et un apport offensif non négligeable. Quand on voit la réussite de Lucas Hernandez avec les Bleus, on se dit qu’on a besoin de ce type de joueurs de tempérament. Les Verts auraient-ils pu trouver ce profil en France ? Je ne sais pas…

« Presque trop de nouveaux joueurs ? »

Si on peut avoir un reproche minime à faire, c’est qu’il y a presque trop de nouveaux joueurs. Même si ce n’est pas de la faute à David Wantier puisqu’il n’était pas le principal décideur il y a un an, je ne comprend pas pourquoi on est allé chercher un Franck Honorat à Clermont Ferrand pour le laisser en tribune ou en réserve faute de place… Pourquoi ne l’a-t-on pas prêté ? D’une manière générale, la richesse du Mercato stéphanois m’inquiète un peu pour les jeunes. J’espère qu’on ne laissera pas de côté les héros de la Gambardella…

« Je ne vois pas l’intérêt d’aller chercher ailleurs un directeur sportif »

Postulant au poste de Directeur sportif, laissé vacant depuis le départ à la retraite de Dominique Rocheteau, David Wantier a, pour moi, marqué des points. On a toujours l’impression qu’on peut trouver mieux ailleurs mais la réalité est que ce n’est pas vraiment le cas. Quand on a quelqu’un qui connait le club de mieux en mieux, qui a connu plusieurs entraîneurs et les différends qui animent la relation entre les présidents… David Wantier a en main tous les paramètres et n’aura aucun mal à se fondre dans ce poste. Je ne vois pas l’intérêt d’aller chercher ailleurs. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ