ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « La marche était bien trop haute avec ce PSG… »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Notre consultant dresse un constat fataliste de la défaite de l’ASSE face au PSG (0-4).

« Dimanche soir, l’ASSE s’est inclinée face au PSG (0-4). Avant le match, l’équipe ligérienne savait qu’il y avait de fortes chances de revenir bredouille. La punition est finalement assez logique compte-tenu de la différence de valeur entre les deux équipes. C’était déjà dur à onze contre onze pour les Verts mais alors à dix dès la 25ème, la marche était bien trop haute.

Malgré quelques arrêts de Stéphane Ruffier, Sainté n’a pas résisté à l’armada offensive parisienne. Finalement, il n’y a pas grand chose à regretter si ce n’est les quelques occasions obtenus par Denis Bouanga que Saint-Etienne n’a pas été en mesure de convertir à des moments-clés.

« Puel trop frileux ? Personne ne sait comment faire face au PSG… »

Sur ce match, Claude Puel avait choisi d’opter pour une défense à cinq avec un milieu renforcé. Un choix très défensif. L’impression que ça donne, c’est que personne ne sait plus vraiment comment faire face au Paris Saint-Germain. A part en début d’exercice où quelques équipes de moindre calibres sont parvenues à le faire tomber, cela devient trop compliqué pour la Ligue 1. Ce n’est plus le PSG ronronnant du début de saison, c’est le PSG lumineux de Neymar et Mbappé. Je pense que la dynamique francilienne était l’une des raisons pour laquelle Claude Puel a fait ce choix de bloc-équipe. Cela n’a pas marché car, en face, il y avait simplement plus de talents.

Je ne pense pas que le résultat aurait été très différent si l’entraîneur des Verts avait opté pour un choix plus offensif. Peut-être même qu’avec un onze davantage tourné vers l’attaque et une exclusion rapide comme ce fut le cas dimanche soir, l’addition aurait pu être plus élevée. A posteriori, je trouve que c’est toujours facile de critiquer. Sincèrement, je ne pense pas que cette défaite soit réellement de la responsabilité des choix du coach. Je pense tout simplement que l’ASSE n’est pas tombée sur le Paris qu’il fallait. L’ASSE est tombée sur un Paris qui était tout simplement imbattable au niveau national.

« Les Verts peuvent redouter la sanction de la LFP »

Cette lourde défaite des Verts sur le terrain s’est accompagnée d’une grande fête en tribune pour les 20 ans de l’Avant-Garde des Magic Fans. Pour moi, il y a deux manières de voir les choses. Personnellement, je suis favorable à ce que les supporters fassent la fête. Surtout ceux de Saint-Etienne qui savent si bien soutenir leur équipe comme on l’a vu à Wolfsbourg où 800 d’entre eux ont fait le déplacement pour rien. Maintenant il y a aussi des règles à respecter. On sait que les fumigènes sont interdits. On sait que tous les outils de ce genre là sont interdits dans les stades, feux d’artifices y compris.

L’ASSE a déjà payé l’absence de ses supporters à cause de huis-clos partiels. J’ai du mal à comprendre que certains continuent malgré tout à vouloir braver les interdictions. C’est dommage car le club en pâtira financièrement et peut-être aussi avec une suspension de stade. En voulant bien faire, les supporters vont priver leur équipe d’un soutien mérité dans d’autres moments-clés de la saison. Face à des équipes cette fois-ci de leur championnat. J’espère que ce soutien « à contre-temps » ne coûtera pas trop cher au moment du décompte final. Pour moi, c’est la conclusion la plus négative de la soirée. »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008