ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « L’argent de Saliba doit servir à l’achat d’un taulier au milieu »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Focus sur la suite du Mercato de l’ASSE avec la vente annoncée de William Saliba.

« Dans la nuit de dimanche à lundi, Saint-Etienne a joué et perdu la finale de l’EA Ligue 1 Games face à l’OM (1-2). En préparation, il convient de ne pas trop s’enflammer après une victoire et surtout de ne pas trop s’inquiéter en cas de défaite. Sincèrement, ce n’est pas dramatique. Ce qu’on peut simplement constater, c’est que les Verts ne sont pas encore physiquement au point à ce stade de la préparation. En tout cas moins avancés que d’autres clubs comme Marseille.

« Saliba à 30 M€ en le gardant un an, c’est une bonne affaire »

Au niveau du Mercato, la bonne nouvelle devrait intervenir d’ici quelques heures avec William Saliba. Grâce à lui, l’ASSE va récupérer 30 M€ sans perdre de joueurs. C’est une opération qui va permettre de financer la suite du recrutement. Bien sûr, la cote de Saliba aurait pu encore monter mais elle aurait pu aussi stagner ou baisser. A ce tarif, c’est une bonne affaire. Maintenant il va falloir investir judicieusement… Avec cette vente, le Mercato va s’accélérer. Il faut rester optimiste car tout peut aller très vite.

Quels seront les priorités ? Comme je l’ai souvent dit, l’investissement premier doit être de garder les joueurs appréciés du groupe. En ce sens, je pense que la venue de Timothée Kolodziejczak (Tigres) doit être le renfort n°1 à finaliser. Est-ce que ce sera possible ? J’espère. Ensuite, je pense qu’on est suffisamment servi au niveau de l’attaque avec Khazri, Bouanga, Beric, Nordin, les jeunes … Même en cas de départ de Loïs Diony, j’estime le secteur suffisamment pourvu sauf énorme occasion sur le marché. Pour moi, le vrai poste clé de recrutement doit être le milieu de terrain. Il faut un taulier, un pendant de Yann M’Vila dans le cœur du jeu. Quelqu’un qui apporte une réelle plus-value, qui a de l’expérience. Pas simplement un joueur de complément.

« Je comprends que Printant donne l’impression de s’impatienter »

Ces derniers jours, Ghislain Printant ne cesse de réclamer des renforts. Il souhaite quatre joueurs en incluant Kolodziejczak. Il donne l’impression de s’impatienter. Je peux le comprendre. L’entraîneur a la pression des dirigeants, des résultats, des supporters… On avance sur une saison charnière avec un changement de numéro 1 et le retour du club en Coupe d’Europe. Il a un devoir à accomplir. Il cherche à avoir son équipe au complet le plus tôt possible pour mettre en place les premiers automatismes. Forcément, l’ancien adjoint de Ghislain Printant aimerait que ce soit pour le stage en Angleterre qui démarre le week-end prochain. Sa requête est légitime. Maintenant entre vouloir et pouvoir … »

Recueilli par Alexandre CORBOZ