ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Le départ de Paquet ne m’inquiète pas plus que cela »

ASSE : les détails croustillants du départ de Frédéric Paquet

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Retour sur la semaine de l’ASSE et le départ annoncé de Frédéric Paquet.

« Cette semaine stéphanoise a d’abord été marquée par la démission du directeur général de l’AS Saint-Etienne, Frédéric Paquet. On vit une intersaison quand même assez spéciale. On a l’impression que les Verts font plutôt à un bon travail au niveau du renforcement sportif. Le recrutement a rarement été aussi pointu et intéressant en qualité et en quantité. Dans le même temps, toutes les personnes qui étaient concernées s’en vont une à une… On en vient presque à se demander qui s’en occupe réellement. Cette hécatombe de dirigeants pose de vraies interrogations.

« Malgré le départ de Paquet, les choses se mettent en place »

Le cas de Frédéric Paquet est cependant très différents de ceux de Jean-Louis Gasset et Dominique Rocheteau, lesquels sont partis à la retraite. On le sait : l’ancien Lillois n’a pas toujours été très apprécié d’un des présidents stéphanois. Il y avait aussi une vraie divergence de vue entre les deux. Frédéric Paquet a-t-il été touché par une forme de lassitude ou d’impuissance de cette situation ? Avait-il le sentiment que, quoi qu’il fasse, le club ne serait jamais vraiment géré comme il le souhaitait ? C’est possible…

Maintenant le départ de Frédéric Paquet ne m’inquiète pas plus que cela. Sportivement, les choses se mettent en place. Ghislain Printant récupère de bons joueurs. Les jeunes sont performants. Les recrues s’adaptent bien à l’image de Denis Bouanga qui a marqué dès son premier match. Bien sûr il convient d’être prudent. Il ne faut pas tirer d’enseignements hâtifs des matches de préparation. Malgré tout, les premiers signaux sont positifs. L’équipe vit bien, les joueurs ont le sourire et sont ravis de se retrouver. Pour moi, c’est l’essentiel par rapport à tout ce qui peut se passer en coulisses et n’est pas négligeable non plus. Je prèfère que le directeur général s’en aille et que le recrutement soit bon plutôt que le contraire.

« Kolodziejczak ? Jamais bien quand ça traine… »

Cette semaine, l’ASSE s’envole pour les Etats-Unis. L’effectif n’est pas encore complet. Il manque trois ou quatre joueurs. Saint-Etienne a encore besoin d’au moins un milieu de terrain d’expérience supplémentaire. Je reste confiant. Les choses vont se décanter et, par rapport à d’autres, Saint-Etienne n’est pas en retard sur ses temps de passage. En ne perdant pas trop de joueurs, le club stéphanois a réussi son premier recrutement. Avec l’arrivée de Bouanga, un équilibre offensif est trouvé. Wahbi Khazri va revenir de la CAN après ses vacances… S’il y a un point qui m’embête un peu, c’est que, malgré tous les effets d’annonces, Timothée Kolodziejczak n’est toujours pas officiellement stéphanois. Pour moi, il s’agit d’un joueur essentiel pour la défense et l’équilibre de l’équipe. Ce n’est jamais bien que les choses trainent. J’espère malgré tout que cela va se régler dans les prochains jours… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ