ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Le derby, le match le plus important de la semaine »

true

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Focus sur la victoire de l’ASSE à Nîmes une semaine avant le derby.

« A Nîmes, la victoire (1-0) était essentielle. Pour moi, la place de l’ASSE au classement (19e) est aujourd’hui anecdotique. Il fallait simplement prendre des points avant le choc européen face à Wolfsbourg et le derby contre l’OL. Ce que je retiens, c’est que les Verts sont désormais à un point de Lyon et à huit points du second. Après 8 journées, le championnat n’est pas joué. Loin s’en faut. Saint-Etienne avait besoin de se rassurer et ce succès dans la douleur fait un bien fou.

Bien sûr, on peut redire sur la manière, rappeler qu’il y a un poteau contre Saint-Etienne et un excellent Jessy Moulin dans les buts mais ça fait trois points. Mention spéciale à l’habituelle doublure de Stéphane Ruffier qui n’a jamais déçu avec le maillot vert sur les épaules. On ne peut pas dire que Moulin, blessé, n’a pas fait tout ce qu’il pouvait pour ce maillot qu’il aime par dessus tout. Derrière leur gardien, c’est toute une équipe stéphanoise qui a su trouver les bons ingrédients pour gagner ce match difficile à Nîmes. Un résultat qui clot d’une semaine agitée en coulisses.

« Printant ? Je comprends que les dirigeants se soient décidés à agir »

L’avenir de Ghislain Printant a encore beaucoup fait parler. Les dirigeants semblent avoir réglé son cas et discutent avec d’autres entraîneurs. Pouvait-il réellement en être autrement ? Cela me paraît compliqué. A titre personnel, j’ai de l’affection pour Ghislain Printant, je le connais depuis 30 ans, à l’époque où il était encore entraîneur des gardiens à Montpellier. C’est quelqu’un de très attachant et qui met beaucoup de bonne volonté dans son travail. Maintenant je pense qu’il n’a pas non plus fait tous les choix qu’il fallait faire. La sanction est tombée avec les résultats. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas Ghislain Printant, je comprends que les dirigeants se soient décidés à agir…

« L’action des Ultras, je suis quand même un peu embêté avec ça… »

Samedi, on a aussi vu les Ultras (ex-Green Angels et indépendantistes) faire irruption en salle de presse à l’Etrat pour réclamer le départ des présidents Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. Je suis quand même un peu embêté avec ça. Les gens ont le droit de s’exprimer mais est-ce vraiment la place des supporters que de lire des communiqués face aux journalistes ? Je ne pense pas… Je peux comprendre leur frustration. Ils sont à bout, le club est mal classé, la Coupe d’Europe n’a pas bien débuté… mais il y a d’autres manières de procéder que de mettre la pression sur des dirigeants qui, quoi qu’on en dise, on aussi fait des choses pour le club et de vrais efforts cet été au Mercato. On va dire que cela fait partie l’évolution récente du football de voir des supporters forcer des portes et tenter de prendre la main sur la direction du club. De cette démonstration de force, je retiendrais juste qu’il n’y a pas eu d’incidents majeurs. C’est le principal finalement.

« Plus que Wolfsbourg, il faut déjà penser au derby »

Pour finir, parlons de la semaine qui attend les Verts. Pour moi, il faut déjà penser au derby. Oui, il y a l’Europe cette semaine. Disons que cette qualification était bien jolie en fin de saison dernière, que cela faisait office d’attrait supplémentaire pour la saison… Mais aujourd’hui, l’essentiel pour l’ASSE est de se replacer en championnat et de ne pas faire les mêmes erreurs que par le passé. Ce match est le plus important. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ