ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Le prix de William Saliba me laisse perplexe »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Focus sur l’accélération du Mercato de l’ASSE avec les dossiers Saliba, Bouanga et Palencia.

« Cette semaine, il y a eu une grosse accélération du Mercato de l’AS Saint-Etienne. Accélération essentiellement liée à William Saliba qui a fait l’objet d’une offre d’Arsenal. Pour moi, l’idée ce n’est pas de régler la vente de Saliba mais surtout de le voir revenir en prêt. C’est le plus important sur ce dossier : conserver le jeune défenseur un an de plus. On parle d’une première offre de 25 M€. C’est une affaire. Une bonne ? Je me pose la question quand je vois le prix déboursé par le Real Madrid pour Ferland Mendy (48 M€). Certes, on parle d’un international A – ce que Saliba n’est pas encore – mais c’est quasiment le double… Cette négociation me laisse perplexe.

Aujourd’hui, les prix se sont envolés. Que ce soit pour des défenseurs latéraux que pour des axiaux. On en vient à des tarifs inconsidérés. Je me dis qu’à 25 M€, on n’est pas encore dans les clous du marché. Peut-être aurait-il fallu temporiser un an de plus pour mieux le valoriser. Les Verts avaient-ils les moyens d’attendre ? Visiblement non puisqu’il fallait financer ce Mercato d’été 2019… On peut aussi se rassurer en se disant qu’au moins l’ASSE dispose de quelques jeunes joueurs « haut de gamme » à monnayer quand le besoin se fait sentir. Même si on peut obtenir plus, c’est déjà bien de pouvoir obtenir, sans s’affaiblir dans l’immédiat, une telle somme à investir sur des profils de deux ou trois joueurs.

« Content pour Bouanga, Palencia ça ne m’enflamme pas »

L’argent promis pour William Saliba va accélérer l’arrivée de Denis Bouanga (Nîmes). Je suis content. Il y a quelques années, ce joueur m’avait tapé dans l’oeil sur une Coupe d’Afrique que je commentais. A l’époque, j’avais conseillé amicalement ce joueur à la direction de Saint-Etienne. Je pense que l’ASSE aurait pu l’avoir pour moins cher et plus jeune en se positionnant avant. Il y a deux ou trois ans, ce joueur était déjà à maturité. Maintenant, mieux vaut tard que jamais. Denis Bouanga aime bien Saint-Etienne, c’est un ami de Pierre-Emerick Aubameyang… C’est quelqu’un qui mouille le maillot et peut apporter beaucoup dans la percussion, dans la finition des actions. Son style colle à la peau des Verts. Il y a beaucoup de paramètres qui me font dire que ce sera une bonne pioche.

La presse catalane annonce aussi Sergi Palencia (FC Barcelone), qui était à Bordeaux l’an passé. Cette piste ne me parle pas trop. Ce n’est pas dans le secteur où je me serais servi ni le joueur que j’aurais pris. A son poste, il y a des joueurs plus confirmé comme Kenny Lala (RC Strasbourg) qui sont sur le marché. Maintenant, pourquoi pas ? Mais ce n’est pas une piste qui m’enflamme. Je ne me dis pas « génial, quelle bonne idée ! ».

« Je ne m’inquiète pas pour le milieu »

Ces arrivées annoncées ne comblent pas le poste de milieu de terrain, celui où les Verts semblent le moins pourvu actuellement. Bien évidemment, il s’agit d’un secteur clé de l’équipe. Aujourd’hui, l’ASSE repart avec Assane Dioussé, Mahdi Camara et Victor Petit au milieu. C’est très léger. Maintenant c’est le lot de presque toutes les équipes de Ligue 1 à la reprise de l’entraînement. Les effectifs sont très incomplets. Il reste six semaines avant le début du championnat. Même si on ne peut pas se permettre de tergiverser trop longtemps, je ne m’inquiète pas. L’ASSE n’a pas besoin de reconstruire une équipe. Simplement de trouver les un ou deux joueurs qui lui manquent.

Je fais confiance au temps et à l’argent. A part Lille, Lyon et Paris, je ne vois pas beaucoup d’équipeS en Ligue 1 qui auront la capacité de recrutement de Saint-Etienne après la vente de Saliba. Je n’ose pas imaginer qu’avec cette manne les dirigeants stéphanois ne parviennent pas à mettre la main sur le profil adéquat. Je comprends qu’il y a de l’agacement chez certaines personnes. Plus on tarde, plus on laisse filer certaines affaires… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ