ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Les Verts ont su persister malgré la malchance »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Focus sur la semaine à quatre points de l’ASSE.

« Avec la victoire de Nîmes (2-1) et le nul à Amiens (2-2), Saint-Etienne a malgré tout connu une belle semaine. Certes, il n’y a pas eu la victoire au bout en Picardie. De manière abrupte, cela peut se lire comme une contre-performance. Tout n’a pas été bien fait. On encaisse encore deux buts évitables. On ne va pas rentrer à nouveau dans le débat Perrin – Subotic. Tout le monde sait qu’il est temps que ça évolue à ce niveau-là mais le club a déjà pris les devants pour l’an prochain. Le passage de témoin est préparé.

« Cabella, un but qui va lui faire du bien »

Plutôt que de pointer du doigt ce qui n’a pas été bien fait, je préfère retenir que les Verts ont su persister malgré la malchance. Cela aurait pu faire très mal de revenir d’Amiens avec 0 point en ayant joué une partie du match à 11 contre 10 et ayant trouvé les barres et les poteaux… Le but superbe de Rémy Cabella est un soulagement. Le fait de combattre jusqu’à la dernière minute pour revenir peut être un acte fondateur pour l’avenir. Un avenir qui s’annonce prometteur quand on voit que l’équipe U19 s’est hissée en finale de la Coupe Gambardella (victoire 1-0 contre Bordeaux). Derrière, il y a des jeunes qui poussent et je pense que 4-5 d’entre eux pourraient prétendre à intégrer le groupe professionnel à l’avenir. Cela contribue au positif de la semaine.

Que Rémy Cabella marque, c’est aussi bien pour lui. Il redevient décisif au meilleur moment. Marquer et faire marquer, c’est ce qu’on demande à des joueurs comme Cabella ou Hamouma. On sait très bien que ce sont des joueurs techniquement au dessus du lot et qui peuvent faire la différence à tout moment. On est forcément plus sévère avec eux quand ils ne le font pas dans des grands rendez-vous. Il ne faut pas oublier que cela rapporte autant de points de le faire dans des matches moins prestigieux sur le papier. A Caen, on était content d’avoir Romain Hamouma pour débloquer la situation. A Amiens, Rémy Cabella a mis un but aussi exceptionnel qu’important. Bien sûr que ce sont des joueurs qui ont un problème de régularité, qui sont parfois blessés ou fragiles mentalement. Maintenant, avec eux, il peut toujours se passer un truc.

« Saint-Etienne est à sa place »

Dans le sprint final, Saint-Etienne n’a pas gagné samedi soir, c’est vrai. Mais leurs rivaux non plus donc c’est à moindre mal. Non seulement Lyon n’a pas distancé davantage l’ASSE mais l’écart a encore augmenté avec l’OM. Pour passer le cap du podium, cela risque quand même d’être dur. Sainté a joué après Marseille et Lyon et n’avait pas spécialement de pression à Amiens. Les hommes de Jean-Louis Gasset n’ont pas saisi l’occasion de se rapprocher et ce n’est pas la première fois. Il ne faut pas se voiler la face : Sainté est à sa place en tant que quatrième de Ligue 1 et finir sur le podium aurait tout du miracle. Je ne dis pas qu’il ne faut pas se battre. Il faut avoir pour ambition d’aller chercher ce bonus. Avec les calendriers respectifs de fin de championnat, qui sait… Tant que c’est encore possible… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ